FRANCE INFO ūüĒĶ Op√©ration ¬ę¬†ville morte¬†¬Ľ √† Mont-Saint-Martin : sans assurance, ¬ę¬†on ne pourra assurer le deuxi√®me tour des √©lections l√©gislatives¬†¬Ľ – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO ūüĒĶ Op√©ration ¬ę¬†ville morte¬†¬Ľ √† Mont-Saint-Martin : sans assurance, ¬ę¬†on ne pourra assurer le deuxi√®me tour des √©lections l√©gislatives¬†¬Ľ

Durement touch√©e par les √©meutes l’√©t√© dernier, la ville de Mont-Saint-Martin risque de se retrouver paralys√©e. Aucun assureur ne souhaite s’engager pour prot√©ger ses b√Ętiments publics apr√®s le 30 juin. Le maire en appelle √† l’Etat au nom du bon fonctionnement d√©mocratique.

√Ä Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle), personne n’a oubli√© les √©meutes de juin et juillet 2023. Suite √† la mort de Nahel, la ville de 10.000 habitants, frontali√®re du Luxembourg, s’embrase. Les services publics sont pris pour cible. La mairie est d√©grad√©e. Un centre pour autistes incendi√©. L’√©cole primaire est en partie br√Ľl√©e. Co√Ľt des d√©g√Ęts : trois millions d’euros. Cons√©quence inattendue, l’assureur de la commune, Groupama, signifie √† la municipalit√© en ao√Ľt le non-renouvellement de son contrat d’assurance au 1er janvier 2024. Une prorogation de six mois est ensuite act√©e, mais ce d√©lai prend fin le 30 juin.

Qui pour reprendre le flambeau ? ¬ę¬†Personne¬†¬Ľ r√©pond Serge de Carli, le maire PCF de Mont-Saint-Martin. Une proc√©dure de march√© public a pourtant √©t√© lanc√© via un appel √† candidatures, mais la commune n’a re√ßu ¬ę¬†aucune r√©ponse¬ę¬†. D’o√Ļ l’organisation d’une op√©ration ¬ę¬†ville morte¬†¬Ľ ce mardi 11 juin 2024 ¬ę¬†pour marquer de mani√®re forte et symbolique ce que nous vivons¬†¬Ľ explique le maire √† une foule de 400 personnes r√©unie devant la mairie sur les coups de 11 heures, ¬ę¬†il faut r√©agir avant qu’il ne soit trop tard. C’est une injustice et une faille dans la R√©publique car cette situation met en p√©ril le fonctionnement d√©mocratique √† l’√©chelle d’une commune. Nos missions ne pourront plus √™tre assum√©es¬ę¬†.

Car sans assurances, impossible pour la municipalit√© au 1er juillet, d’ouvrir ¬ę¬†la m√©diath√®que, les trois salles des f√™tes, les deux salles de sport, les locaux associatifs ou encore les huit √©coles et accueillir 1.000 enfants¬†¬Ľ liste Patrice Marini, le 1er adjoint √† la ville, au micro de France 3 Lorraine. ¬ę¬†Dans ces conditions, on ne pourra assurer le deuxi√®me tour des √©lections l√©gislatives¬†¬Ľ ajoute-t-il, ¬ę¬†plus de flotte automobile et fermeture de l’√©picerie sociale. Sans assurance, nous serons dans l’obligation d’arr√™ter nos services¬ę¬†.

Serge de Carli √©voque par ailleurs le risque de recevoir des propositions d’assurance ¬ę¬†totalement inacceptables¬†¬Ľ avec des ¬ę¬†cotisations multipli√©es par 1.000 ou des franchises √† 2 millions d’euros, impossibles √† g√©rer¬ę¬†. ¬ę¬†L’√Čtat doit √™tre √† nos c√īt√©s en prenant ses responsabilit√©s¬†¬Ľ insiste Patrice Marini. ¬ę¬†La commune a subi et on la laisse tomber¬†¬Ľ explique un des habitants qui participe au rassemblement ¬ę¬†c’est triste d’en arriver l√†¬ę¬†. ¬ę¬†Je suis venue soutenir le maire et dire que cette situation n’est pas normale. J’esp√®re que la R√©publique va se r√©veiller car notre maire, lui, il fait son travail comme il faut¬†¬Ľ ajoute Charlotte.

¬ę¬†Je rappelle qu’un h√īpital est implant√© √† Mont-Saint-Martin, qui h√©berge √©galement le service d’√©tat-civil pour toute l’agglom√©ration (63.000 habitants)¬†¬Ľ note le premier magistrat. ¬ę¬†Demain, tout √ßa, √ßa ne peut plus fonctionner¬†¬Ľ. Il reste une dizaine de jours pour trouver une solution¬†¬Ľ.

Bouton retour en haut de la page
Fermer