FRANCE INFO 🔵 NBA: dix contres et une performance majuscule pour Victor Wembanyama, qui brille avec les Spurs Ă  Toronto – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 NBA: dix contres et une performance majuscule pour Victor Wembanyama, qui brille avec les Spurs à Toronto

Le Français a réalisé un triple-double avec 27 points, 14 rebonds et surtout 10 contres, une performance rare, pour aider les San Antonio Spurs à écraser les Raptors (122-99), lundi, à Toronto.

France TĂ©lĂ©visions – RĂ©daction Sport


Publié



Temps de lecture : 1 min

L'intérieur des Spurs Victor Wembanyama a survolé la rencontre face aux Toronto Raptors, le 12 février 2024 à Toronto (COLE BURSTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

EnfoncĂ© dans un certain marasme collectif avec San Antonio, Victor Wembanyama continue de faire rĂ©gulièrement jaillir la lumière de ses mains de gĂ©ant (2,24 m), et concrĂ©tise les promesses qui l’accompagnent pour sa première saison NBA. Il l’a encore prouvĂ©, lundi 12 fĂ©vrier, en permettant aux Spurs de sortir d’une sĂ©rie de 7 dĂ©faites de rang grâce Ă  un succès Ă©crasant contre les Toronto Raptors (122-99). 

AgĂ© de 20 ans, « Wemby » n’est que le quatrième « rookie » (dĂ©butant) de l’histoire de la ligue Ă  rĂ©ussir un triple-double incluant 10 contres ou plus, le premier depuis 34 ans.

Le triple-double, symbole pour un basketteur d’un match complet et de grand standing, est rĂ©ussi en obtenant plus de dix unitĂ©s dans trois domaines statistiques, le plus souvent les points, les rebonds et les passes. Wembanyama Ă©tait devenu le 5e plus jeune joueur Ă  en rĂ©aliser un en NBA le 10 janvier face Ă  Detroit (16 points, 12 rebonds, 10 passes).

Le faire avec plus de 10 contres est beaucoup plus rare, seule une trentaine de joueurs peuvent s’en vanter dans l’histoire de la ligue. Le dernier datait de janvier 2021.

« Pour je ne sais quelle raison, j’Ă©tais dans un grand jour, j’ai commencĂ© fort. C’est la NBA j’imagine, on connaĂ®t des hauts et des bas, ce soir c’Ă©tait un haut », a souri Wembanyama en confĂ©rence de presse après sa prestation de haut vol.

Le Français confirme son statut de meilleur contreur NBA (3,2 par match de moyenne, 143 au total), qui lui permet en plus d’intimider ses adversaires. « C’est un fait. Mais ça devient plus dur de bloquer des tirs, je dois faire un effort supplĂ©mentaire, parce que les joueurs viennent de moins en moins me dĂ©fier directement. »

Bouton retour en haut de la page
Fermer