FRANCE INFO 🔵 L’Islande autorise la chasse Ă  la baleine pour la saison 2024, avec des restrictions sur les mĂ©thodes utilisĂ©es – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 L’Islande autorise la chasse Ă  la baleine pour la saison 2024, avec des restrictions sur les mĂ©thodes utilisĂ©es

La dernière société de chasse à la baleine active attendait une réponse depuis janvier, sa précédente licence ayant expiré.

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 2 min

Des employés découpent une baleine au village de Midsandur (Islande), le 3 août 2022. (SERGEI GAPON / ANADOLU AGENCY / AFP)

L’Islande, l’un des trois pays avec la Norvège et le Japon Ă  autoriser la chasse Ă  la baleine, a donnĂ© son feu vert pour la saison 2024 Ă  cette pratique controversĂ©e, mardi 11 juin, au seul baleinier du pays, Hvalur hf. Le permis autorise la chasse de 128 rorquals communs pour la saison qui s’Ă©tend de mi-juin Ă  septembre, a annoncĂ© le ministère de la PĂŞche et de l’Alimentation, soit moins que les 161 autorisĂ©s la saison prĂ©cĂ©dente. Celui-ci assure que la dĂ©cision a Ă©tĂ© prise sur la base du principe de prĂ©caution et qu’elle « reflète l’importance accrue accordĂ©e par le gouvernement Ă  l’utilisation durable des ressources ».

Cette explication est rejetĂ©e par les dĂ©fenseurs des droits des animaux. « Il est extrĂŞmement dĂ©cevant » que le gouvernement « ait mis de cĂ´tĂ© les preuves scientifiques sans Ă©quivoque dĂ©montrant la brutalitĂ© et la cruautĂ© de l’abattage commercial des baleines, en permettant que des baleines soient tuĂ©es pendant une annĂ©e supplĂ©mentaire », a rĂ©agi Adam Peyman, de l’ONG Humane Society International, soulignant que les rorquals communs Ă©taient menacĂ©s d’extinction. « L’Islande avait l’occasion de prendre la bonne dĂ©cision, et elle a choisi de ne pas le faire. »

« Les Ă©tudes du gouvernement lui-mĂŞme ont montrĂ© que la chasse Ă  la baleine en Islande Ă©tait intrinsèquement cruelle et qu’elle n’Ă©tait pas rentable », a Ă©galement dĂ©clarĂ© le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Les conditions de chasse pour 2024 sont identiques Ă  celles de l’an dernier, a prĂ©cisĂ© la ministre de la PĂŞche et de l’Alimentation, Bjarkey Olsen GunnarsdĂłttir, aux mĂ©dias islandais. « Cette dĂ©cision ne correspond pas forcĂ©ment Ă  mes positions » mais « je dois suivre les lois et les règlements » islandais, a-t-elle ajoutĂ©. ContactĂ© par l’AFP, le PDG de la sociĂ©tĂ© de chasse Hvalur hf. Kristjan Loftsson n’a pas souhaitĂ© rĂ©agir.

Hvalur hf., la dernière sociĂ©tĂ© de chasse Ă  la baleine active en Islande, attendait depuis janvier une rĂ©ponse Ă  sa demande de permis de chasse pour les cinq annĂ©es Ă  venir, sa prĂ©cĂ©dente licence ayant expirĂ©. En juin 2023, l’Islande avait suspendu la chasse Ă  la baleine après la parution d’un rapport commandĂ© par le gouvernement concluant que les mĂ©thodes de chasse employĂ©es ne respectaient pas la loi sur le bien-ĂŞtre animal. Les harpons explosifs utilisĂ©s par les chasseurs pour attraper les baleines provoquaient des agonies prolongĂ©es, pouvant durer jusqu’Ă  cinq heures, avait montrĂ© l’Agence vĂ©tĂ©rinaire gouvernementale.

Mais le gouvernement avait autorisĂ© la reprise de la chasse le 1er septembre, avec des restrictions sur les mĂ©thodes utilisĂ©es et la prĂ©sence d’inspecteurs officiels Ă  bord, filmant chaque prise de cĂ©tacĂ©. A la fin de cette saison 2023 raccourcie, Hvalur avait annoncĂ© avoir tuĂ© 24 baleines. Par le passĂ©, les chasseurs ont rarement atteint les quotas, faute de dĂ©bouchĂ©s. D’autant que le Japon, de loin le principal marchĂ© pour la viande de baleine, a repris en 2019 la chasse commerciale après trois dĂ©cennies d’interruption.

Bouton retour en haut de la page
Fermer