FRANCE INFO 🔵 Les musĂ©es parisiens partent Ă  la conquĂŞte des jeunes enfants – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Les musées parisiens partent à la conquête des jeunes enfants

Un nouvel espace rĂ©servĂ© aux familles au musĂ©e de l’Orangerie Ă  Paris ouvre samedi. Il a Ă©tĂ© conçu pour « sensibiliser les enfants Ă  l’art et exercer leur regard, en permettant aux familles de se dĂ©tendre » non loin des chefs-d’Ĺ“uvre impressionnistes.

France TĂ©lĂ©visions – RĂ©daction Culture


Publié



Mis Ă  jour



Temps de lecture : 3 min

Des visiteurs au musĂ©e de l'Orangerie, Ă  Paris, le 15 novembre 2023. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

« C’est moi qui crĂ©e les formes, j’adore » : le commentaire de Ricardo, 8 ans, qui dĂ©coupe et colle du papier bleu, mauve et vert, inspirĂ© des NymphĂ©as de Claude Monet, est sans appel. « Je vais dire Ă  mes copains de venir », dit-il Ă  l’AFP, en dĂ©couvrant le nouvel espace rĂ©servĂ© aux familles du musĂ©e de l’Orangerie, Ă  Paris, qui ouvre samedi.

SituĂ© en plein cĹ“ur des collections permanentes, au niveau -2, il est en accès libre et sans rĂ©servation, pendant les vacances scolaires, le week-end et les jours fĂ©riĂ©s, au cĹ“ur du jardin des Tuileries.

Il propose aux enfants de moins de 12 ans et Ă  leurs accompagnants, bĂ©nĂ©ficiant d’un billet Ă  tarif rĂ©duit, des activitĂ©s crĂ©atrices et ludiques (dĂ©coupages, collages, coloriages, casse-tĂŞte, jeux de reconstitution d’Ĺ“uvres, podcasts, lecture…) et des ateliers d’Ă©veil pour les tout-petits « avec une attention forte aux moins de six ans », prĂ©cise Claire Bernardi, sa directrice. « À mon arrivĂ©e, j’ai Ă©tĂ© frappĂ©e par le nombre d’enfants accompagnĂ©s que je croisais dans les salles, une impression confirmĂ©e par les chiffres avec une part des moins de 26 ans passĂ©e de 12% en 2019 Ă  20% en 2022″, ajoute-t-elle. Après avoir introduit des outils spĂ©cifiques pour le jeune public comme « un audioguide interactif sur les pas d’un enquĂŞteur cambrioleur », elle a souhaitĂ© « aller plus loin en s’inspirant de ce que font les autres ailleurs ».

« Notamment les musĂ©es anglo-saxons, pionniers, comme le MoMA [Museum of Modern Art] Ă  New York ou la Tate Ă  Londres, mais aussi le Centre Pompidou ou le musĂ©e Rodin » Ă  Paris, explique-t-elle. Couleurs, lumière, mobilier… Ă€ l’Orangerie, tout rappelle les cĂ©lèbres nĂ©nuphars et l’environnement naturel que Monet a peint Ă  Giverny, sa campagne près de Paris : des tables en forme de nĂ©nuphars, un sol reproduisant l’effet de ronds dans l’eau, un gradin dont les coussins dessinent des ondulations sur lesquels les enfants jouent en chaussettes.

Des alcĂ´ves Ă©quipĂ©es de casques audio leur permettent d’Ă©couter des histoires mises en bruitage. ClĂ©mence, 6 ans, semble captivĂ©e par « l’histoire de la jument blanche du père Junier » qui a inspirĂ© le Douanier (Henri) Rousseau. Ă€ ses cĂ´tĂ©s, Charles, 8 ans et demi, Ă©coute celle de « la petite espionne de Monet, une grenouille » qui le « soĂ»le un peu », dit-il, avant de se prĂ©cipiter sur un immense panneau de coloriage oĂą il a repĂ©rĂ© son « tableau prĂ©fĂ©rĂ©, Les Dindons de Monet ». Pia, 5 ans, se concentre sur un revĂŞtement mural colorĂ© et un mobilier miniatures pour reconstituer un tableau d’Henri Matisse. Ă€ ses cĂ´tĂ©s, Basile, 6 ans, colle son oreille aux trous percĂ©s dans la cloison. Il reconnaĂ®t « le bruit de la ville », de « la mer » et d’un instrument de musique qu’il relie aux reproductions de tableaux impressionnistes au-dessus de lui.

Le visage tout en relief d’un modèle peint par Modigliani incite aussi les enfants Ă  dĂ©couvrir l’Ĺ“uvre par le toucher. « Au MoMA, l’espace est plus petit, mais ce qui nous paraissait intĂ©ressant, c’est l’approche par le toucher, la manipulation, l’Ă©coute et des slogans qui les guident en quelques mots », dit Mme Bernardi. « Le retour Ă  une attention crĂ©ative plutĂ´t qu’Ă  la passivitĂ© d’une tablette » numĂ©rique, souligne-t-elle.

Après la galerie des enfants au Centre Pompidou, Le Studio du Louvre, ouvert fin 2021, s’est notamment inspirĂ© de musĂ©es de MontrĂ©al et de Toronto pour concevoir des ateliers pĂ©dagogiques qui ont sĂ©duit 420 000 visiteurs en 2023, selon le musĂ©e. Orsay propose lui aussi depuis 2022, pendant les vacances, des ateliers de modelage, dessins et dĂ©couverte ludique du musĂ©e gratuitement pour les enfants de moins de 12 ans, mais sur rĂ©servation. Ils ont accueilli 16 000 enfants et accompagnants en accès libre depuis leur ouverture.

Bouton retour en haut de la page
Fermer