FRANCE INFO 🔵 Le taux de chĂ´mage en France reste stable Ă  7,5% au quatrième trimestre 2023 – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Le taux de chômage en France reste stable à 7,5% au quatrième trimestre 2023

La France (hors Mayotte) comptait 2,3 millions de chômeurs fin 2023, soit une hausse de 29 000 personnes par rapport au trimestre précédent.

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 1 min

Une agence France Travail Ă  Paris, le 19 janvier 2024. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Le taux de chĂ´mage est restĂ© stable au quatrième trimestre 2023, Ă  7,5% de la population active en France (hors Mayotte), selon les chiffres publiĂ©s mardi 13 fĂ©vrier par l’Insee. L’institut a par ailleurs lĂ©gèrement rĂ©visĂ© Ă  la hausse le taux du trimestre prĂ©cĂ©dent (+0,1).

Au quatrième trimestre, le nombre de chĂ´meurs au sens du Bureau international du travail (BIT) augmente de 29 000 par rapport au trimestre prĂ©cĂ©dent, Ă  2,3 millions de personnes. Le taux de chĂ´mage est supĂ©rieur de 0,4 point Ă  son niveau de fin 2022, qui Ă©tait le plus bas depuis 1982, souligne l’Insee. Il demeure nettement au-dessous de son pic de mi-2015 (10,5%).

Dans le dĂ©tail, au quatrième trimestre, le taux de chĂ´mage diminue de 0,2 point pour les 15-24 ans, Ă  17,5%, un niveau supĂ©rieur Ă  celui d’un an auparavant (+0,6 point). Pour les 25-49 ans, il augmente de nouveau de 0,2 point sur le trimestre, Ă  7%, et se situe 0,5 point au-dessus de son niveau d’un an auparavant. Enfin, pour les 50 ans ou plus, le taux de chĂ´mage est quasi stable sur le trimestre (-0,1 point), Ă  5%, au mĂŞme niveau qu’un an auparavant.

Le taux de chĂ´mage de longue durĂ©e (au moins un an) augmente « très lĂ©gèrement », Ă  1,8%. Le « halo autour du chĂ´mage », soit les personnes dĂ©sirant retourner sur le marchĂ© de l’emploi mais qui ne sont pas considĂ©rĂ©es comme chĂ´meuses par le BIT (chercher effectivement un emploi et ĂŞtre disponible pour en prendre un) diminue lĂ©gèrement : 1,9 million de personnes sont concernĂ©es (-88 000 par rapport au trimestre prĂ©cĂ©dent et -17 000 sur un an).

Bouton retour en haut de la page
Fermer