FRANCE INFO 🔵 La rĂ©forme de l’assurance-chĂ´mage permettrait jusqu’Ă  5,4 milliards d’euros d’Ă©conomies par an – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 La rĂ©forme de l’assurance-chĂ´mage permettrait jusqu’Ă  5,4 milliards d’euros d’Ă©conomies par an

C’est l’estimation livrĂ©e mardi par l’UnĂ©dic, qui prend notamment en compte les effets de la rĂ©duction de la durĂ©e d’indemnisation pour les chĂ´meurs.

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 2 min

Image d'illustration du site France Travail. (JEAN-MARC BARRERE / HANS LUCAS / AFP)

La rĂ©forme de l’assurance-chĂ´mage prĂ©vue par le gouvernement permettrait des Ă©conomies comprises entre 4 et 5,4 milliards d’euros par an d’ici quatre Ă  cinq ans, a estimĂ© l’UnĂ©dic, mardi 11 juin, alors que le gouvernement tablait, en mai, sur un objectif de 3,6 milliards d’Ă©conomies annuelles. Dès 2027, les Ă©conomies pourraient atteindre entre 3,2 et 4,4 milliards.

Le gouvernement prĂ©voit de rĂ©duire par dĂ©cret la durĂ©e maximale d’indemnisation pour les chĂ´meurs Ă  15 mois pour les moins de 57 ans, contre 18 mois actuellement pour les moins de 53 ans. Avec la rĂ©forme « il y a soit du retard dans l’acquisition de droits au chĂ´mage, soit l’exclusion de ces droits, donc c’est assez massif », a expliquĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral de l’UnĂ©dic, Christophe Valentie, lors d’une prĂ©sentation Ă  la presse des prĂ©visions financières de l’UnĂ©dic. Ouvrir des droits sera Ă©galement plus difficile : il faudra avoir travaillĂ© 8 mois sur les 20 derniers mois, contre 6 mois sur 24 mois actuellement.

Sans mĂŞme tenir compte de la rĂ©forme, l’UnĂ©dic devrait dĂ©gager des excĂ©dents croissants jusqu’en 2027, en raison des effets des prĂ©cĂ©dentes rĂ©formes de l’assurance-chĂ´mage. « L’une des missions de l’UnĂ©dic est de fournir des informations aux partenaires sociaux pour les aider Ă  nĂ©gocier ou Ă  se concerter avec l’Etat », a rappelĂ© le prĂ©sident de l’organisme, Jean-Eudes Tesson, alors que la Commission nationale de la nĂ©gociation collective, de l’emploi et de la formation professionnelle doit se rĂ©unir mercredi pour Ă©mettre un avis sur le projet de dĂ©cret du gouvernement, qui a Ă©galement Ă©tĂ© soumis au Conseil d’Etat.

Tandis que les règles actuelles d’indemnisation prennent fin au 30 juin, le dĂ©cret pourrait entrer en vigueur au 1er juillet, mĂŞme si les nouvelles règles d’indemnisation ne s’appliqueraient qu’Ă  partir du 1er dĂ©cembre pour des raisons techniques. Le prĂ©sident Emmanuel Macron pourrait prĂ©ciser mercredi, au cours de sa confĂ©rence de presse, si la rĂ©forme de l’assurance-chĂ´mage, Ă  laquelle les syndicats sont farouchement opposĂ©s, sera effectivement mise en Ĺ“uvre sans attendre le rĂ©sultat des Ă©lections lĂ©gislatives des 30 juin et 7 juillet.

Le prĂ©sident de la ConfĂ©dĂ©ration des petites et moyennes entreprises, François Asselin, a appelĂ© l’exĂ©cutif Ă  publier le dĂ©cret de la rĂ©forme de l’assurance chĂ´mage. AppelĂ©e Ă  entrer en vigueur le 1er dĂ©cembre, elle comprend notamment une durĂ©e d’indemnisation rĂ©duite de 18 Ă  15 mois, et la nĂ©cessitĂ© d’avoir travaillĂ© huit mois sur les 20 derniers mois pour ĂŞtre indemnisĂ© (contre six mois au cours des 24 derniers mois actuellement).

Bouton retour en haut de la page
Fermer