FRANCE INFO đŸ”” Femme juive agressĂ©e chez elle au couteau Ă  Lyon : l’enquĂȘte pour un possible motif antisĂ©mite classĂ©e sans suite – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO đŸ”” Femme juive agressĂ©e chez elle au couteau Ă  Lyon : l’enquĂȘte pour un possible motif antisĂ©mite classĂ©e sans suite

Le ou les auteurs de ces faits n’ont pas pu ĂȘtre identifiĂ©s, a expliquĂ© le parquet Ă  France Inter.

Radio France


Publié



Temps de lecture : 1 min

Le palais de justice de Lyon (photo d'illustration). (PHILIPPE MODOL / RADIO FRANCE)

La plainte dĂ©posĂ©e par une jeune femme de confession juive, blessĂ©e par arme blanche Ă  son domicile Ă  Lyon, le 4 novembre dernier, a Ă©tĂ© classĂ©e sans suite, a appris France Inter auprĂšs du parquet de Lyon. Un passage Ă  l’acte qui, Ă  l’Ă©poque, « pouvait ĂȘtre motivĂ© par un mobile antisĂ©mite », avait estimĂ© le parquet.

Le classement sans suite a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© car « les investigations diligentĂ©es n’ont pas permis d’identifier le ou les auteurs de ces faits ». L’avocat de la victime, StĂ©phane DraĂŻ, avait livrĂ© un rĂ©cit de l’agression. Â«Â La personne a ouvert la porte. L’assaillant lui a dit ‘bonjour’ avant de l’attaquer Ă  deux reprises avec un couteau », avait-il relatĂ©. Les services de secours et les proches de la victime avaient, toujours selon StĂ©phane DraĂŻ, « constatĂ© la prĂ©sence d’une croix gammĂ©e sur sa porte », sans prĂ©ciser si cette inscription haineuse Ă©tait antĂ©rieure ou non Ă  l’agression.

TouchĂ©e Ă  l’abdomen, la victime avait Ă©tĂ© transportĂ©e Ă  l’hĂŽpital et se trouvait en Â«Â Ă©tat de choc ».  Ses blessures avaient « nĂ©cessitĂ© des points de suture » mais elle Ă©tait rentrĂ©e chez elle le lendemain.

Bouton retour en haut de la page
Fermer