FRANCE INFO 🔵 Etats-Unis : Hunter Biden, fils du prĂ©sident amĂ©ricain, reconnu coupable de dĂ©tention illĂ©gale d’arme Ă  feu – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO 🔵 Etats-Unis : Hunter Biden, fils du prĂ©sident amĂ©ricain, reconnu coupable de dĂ©tention illĂ©gale d’arme Ă  feu

Il encourt en thĂ©orie jusqu’Ă  25 ans derrière les barreaux, mais une peine alternative Ă  la prison peut aussi ĂŞtre dĂ©cidĂ©e

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 1 min

Accompagné de l'épouse de son père, la première dame des Etats-Unis Jill Biden, Hunter Biden quitte le tribunal de Wilmington, dans le Delaware (côte est des Etats-Unis), le 11 juin 2024. (ANNA MONEYMAKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Après deux semaines de dĂ©bats, le fils de Joe Biden a Ă©tĂ© reconnu coupable par un tribunal pĂ©nal fĂ©dĂ©ral de dĂ©tention illĂ©gale d’arme Ă  feu. L’annonce du verdict, mardi 11 juin, survient alors que Joe Biden doit prononcer un discours sur la limitation de la prolifĂ©ration des armes Ă  feu. Avocat et homme d’affaires reconverti en artiste, Hunter Biden, 54 ans, comparaissait pour avoir menti sur sa consommation de drogues lorsqu’il avait achetĂ©, en 2018, un revolver de type Colt Cobra dans une armurerie.

Le jury de 12 personnes du tribunal de Wilmington dans le Delaware (cĂ´te est des Etats-Unis), a rĂ©pondu oui aux trois chefs d’accusation : deux sur des mensonges dans les documents nĂ©cessaires Ă  l’achat d’un revolver en octobre 2018 et un troisième sur sa dĂ©tention illĂ©gale. L’avocat du fils du prĂ©sident, Abbe Lowell, avait pour sa part assurĂ© aux jurĂ©s qu’« il ne consommait plus de drogues » quand il a achetĂ© l’arme, laquelle « n’a jamais, jamais Ă©tĂ© chargĂ©e, portĂ©e ou utilisĂ©e pendant les 11 jours oĂą elle a Ă©tĂ© en sa possession ».

Hunter Biden encourt en thĂ©orie jusqu’Ă  25 ans de prison, mais une peine alternative Ă  la prison peut aussi ĂŞtre dĂ©cidĂ©e. Il s’agit de la première condamnation pĂ©nale contre un enfant d’un prĂ©sident en exercice.

Après l’annonce du verdict, le prĂ©sident des Etats-Unis et père de l’accusĂ©, Joe Biden, a fait savoir dans un communiquĂ© qu’il « accepterait l’issue » du procès contre son fils Hunter et qu’il « continuerait Ă  respecter la procĂ©dure judiciaire ». « Jill [Biden, la Première dame] et moi-mĂŞme seront toujours lĂ  pour Hunter (…). Cela ne changera jamais », a encore assurĂ© le prĂ©sident amĂ©ricain, rĂ©pĂ©tant qu’il « aimait » son fils et qu’il Ă©tait « fier » de lui.

A moins de cinq mois de l’Ă©lection du 5 novembre, le couple Biden a affichĂ© son soutien Ă  Hunter, Ă  l’image de Jill Biden l’embrassant dans la salle d’audience et de Joe Biden qui lui a tĂ©moignĂ© son « amour infini ». Le procès a ravivĂ© le souvenir des addictions de Hunter Biden, sur lesquelles l’accusation est revenue en dĂ©tail.

Après ce procès dans le Delaware, Hunter Biden doit aussi comparaître en Californie en septembre pour fraude fiscale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer