FRANCE INFO đŸ”” Chine : quatre citoyens amĂ©ricains ont Ă©tĂ© poignardĂ©s dans un parc, un suspect arrĂȘtĂ© – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

FRANCE INFO đŸ”” Chine : quatre citoyens amĂ©ricains ont Ă©tĂ© poignardĂ©s dans un parc, un suspect arrĂȘtĂ©

Ils ont Ă©tĂ© hospitalisĂ©s et se trouvent dans un Ă©tat stable, tout comme un touriste chinois qui a tentĂ© de s’interposer.

France Télévisions


Publié



Temps de lecture : 2 min

Une vue de la ville de Jilin (Chine), en novembre 2009. (ACOREANO ORIENTAL / ZH0087 / AFP)

Un suspect a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© en Chine selon la police aprĂšs l’agression, lundi 10 aoĂ»t, apparemment Ă  l’arme blanche, de quatre professeurs d’universitĂ© amĂ©ricains. « Notre Ă©quipe est en contact avec ces AmĂ©ricains et nos partenaires chinois pour nous assurer que les victimes aient tout ce dont elles ont besoin et que la police prenne toutes les mesures nĂ©cessaires », a Ă©crit Jake Sullivan, conseiller Ă  la sĂ©curitĂ© nationale du prĂ©sident Biden, dans un message publiĂ© sur X, mardi 11 juin. La Maison Blanche s’est dite « profondĂ©ment inquiĂšte », alors que les autoritĂ©s chinoises ont Ă©voquĂ© « un cas isolé ».

L’universitĂ© Cornell College, dans l’Etat de l’Iowa, a prĂ©cisĂ© lundi que ces quatre AmĂ©ricains travaillaient comme professeurs pour l’Ă©tablissement d’enseignement supĂ©rieur et participaient Ă  un Ă©change universitaire en Chine. Un porte-parole du dĂ©partement d’Etat amĂ©ricain a Ă©voquĂ© « une agression Ă  l’arme blanche Ă  Jilin », une ville du nord-est de la Chine, situĂ©e dans la province du mĂȘme nom. Un dĂ©putĂ© de l’Iowa, Adam Zabner, a dĂ©clarĂ© Ă  la chaĂźne amĂ©ricaine CNN que son frĂšre Ă©tait l’une des victimes. « Il se porte bien », a soulignĂ© l’Ă©lu, qui dit avoir parlĂ© Ă  son proche. Il a Ă©tĂ© « recousu et semble se rĂ©tablir ».

La Chine n’a confirmĂ© que mardi cette agression. « Le suspect, dĂ©nommĂ© M. Cui, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© le jour mĂȘme » de l’attaque qui s’est dĂ©roulĂ©e dans un parc de Jilin, a prĂ©cisĂ© dans un communiquĂ© la police de cette ville, en ajoutant que l’homme en question est ĂągĂ© de 55 ans. Outre les quatre AmĂ©ricains, un touriste chinois qui a tentĂ© de s’interposer a Ă©galement Ă©tĂ© blessĂ©, a prĂ©cisĂ© la police. Les cinq personnes sont toujours hospitalisĂ©es et leur Ă©tat est stable, souligne le communiquĂ©. Aucun motif n’a Ă©tĂ© donnĂ© Ă  ce stade. « La police a estimĂ© de façon prĂ©liminaire qu’il s’agissait d’un cas isolĂ©. Une enquĂȘte est en cours », a soulignĂ© mardi Lin Jian, un porte-parole de la diplomatie chinoise.

Des vidĂ©os non vĂ©rifiĂ©es publiĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux Ă©trangers depuis lundi montrent plusieurs personnes Ă  terre recevant des soins, avec des taches de sang sur leurs vĂȘtements et sur le sol. Les agressions de ressortissants Ă©trangers, notamment d’Occidentaux, sont extrĂȘmement rares en Chine, oĂč les rues sont gĂ©nĂ©ralement trĂšs sĂ»res Ă  toute heure. Le nombre d’attaques physiques y est infiniment moins Ă©levĂ© qu’aux Etats-Unis ou qu’en Europe occidentale.

« La Chine est gĂ©nĂ©ralement reconnue comme l’un des pays les plus sĂ»rs au monde. Elle a toujours pris des mesures efficaces et continuera Ă  prendre des mesures pertinentes pour protĂ©ger efficacement la sĂ©curitĂ© de tous les Ă©trangers en Chine », a assurĂ© Lin Jian. Le porte-parole s’est dit persuadĂ© que cet incident n’aura aucune rĂ©percussion sur les Ă©changes universitaires entre les deux pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer