News-FRONT-FRNews-URGENT

PUREPEOPLE 🔵 RMC : Un prĂ©sentateur phare accusĂ© de comportements “dĂ©placĂ©s” et “sexistes”, une sanction prise par la direction

La suite après la publicité

En 2022, Jean-Jacques Bourdin se faisait “remercier” de BFMTV et RMC après avoir Ă©tĂ© visĂ© par une plainte pour agression sexuelle de la part de Fanny Agostini, ex-prĂ©sentatrice mĂ©tĂ©o de BFMTV-RMC. Et comme si cela n’avait pas suffi, la chaĂ®ne et la station de radio doivent depuis un petit moment de nouveau faire face Ă  une affaire Ă©pineuse. En effet, selon les sources du site L’InformĂ©, un autre prĂ©sentateur phare pourrait Ă  son tour se retrouver dans la panade. Il s’agit de Charles Magnien, le matinalier prĂ©sent tous les jours de 4h30 Ă  6h30 dans Charles Matin sur RMC. Il est Ă©galement l’un des chroniqueurs d’Apolline de Malherbe dans Apolline Matin, l’Ă©mission qui lui succède.

Le journaliste est accusĂ© de “rĂ©flexions inadaptĂ©es ou dĂ©placĂ©es” envers plusieurs de ses collègues, mais aussi de “blagues et mimes rĂ©pĂ©titifs Ă  connotation sexuelle“. Nos confrères de PuremĂ©dias ont contactĂ© la direction de RMC pour obtenir plus d’informations et, celle-ci leur a appris que de tels faits “ont Ă©tĂ© signalĂ©s pour la première fois le 4 avril“. “Aucun fait de cette nature ne nous avait Ă©tĂ© signalĂ© auparavant“, a-t-il Ă©tĂ© soulignĂ©. AussitĂ´t après, une enquĂŞte interne a Ă©tĂ© ouverte au sein de RMC, laquelle a Ă©cartĂ© l’hypothèse d’un quelconque harcèlement sexuel. “L’enquĂŞte et les auditions ont confirmĂ© qu’il n’y a eu aucun fait de harcèlement sexuel. L’Ă©crire serait mensonger et diffamant vis-Ă -vis de la personne mise en cause“, souligne-t-elle.

Une décision proportionnée a été prise et le salarié en a été informé

La radio a nĂ©anmoins constatĂ© “une mauvaise ambiance“, “des mauvais mots” et “des rĂ©flexions inadaptĂ©es ou dĂ©placĂ©es“. “Les conclusions de l’enquĂŞte interne ont Ă©tĂ© partagĂ©es avec le salariĂ©, et avec les rĂ©fĂ©rents et dĂ©lĂ©guĂ©s syndicaux en charge de ces questions. Une dĂ©cision proportionnĂ©e a Ă©tĂ© prise et le salariĂ© en a Ă©tĂ© informĂ©“, prĂ©cise la direction de la station Ă  PuremĂ©dias.

Selon Le Parisien, RMC aurait alors dĂ©cidĂ© de sanctionner Charles Magnien par une suspension d’antenne. Une suspension qui pourrait durer une Ă  deux semaines a de son cĂ´tĂ© affirmĂ© L’InformĂ©. La radio n’a cependant pas souhaitĂ© confirmer ni infirmer cette information. Charles Magnien Ă©tait en tout cas bien aux commandes de sa matinale jeudi 25 mai.

La suite après la publicité

La suite après la publicité

Bouton retour en haut de la page
Fermer