News-FRONT-FRNews-URGENT

LE FIGARO 🔵 Gendarmes blessés dans le Pas-de-Calais : quatre migrants seront jugés en comparution immédiate

Ils seront jugés pour «violences aggravées» après que trois gendarmes ont été blessés en empêchant une embarcation de prendre la mer. pixarno / stock.adobe.com

Quatre migrants, parmi 38 placés en garde à vue ce jeudi 25 mai, seront déférés ce vendredi en vue de leur comparution immédiate pour «violences aggravées» après que trois gendarmes ont été blessés en empêchant une embarcation de prendre la mer à Oye-Plage (Pas-de-Calais), a indiqué le parquet de Saint-Omer.

Ces quatre migrants, des hommes afghans et albanais âgĂ©s d’une vingtaine d’annĂ©es, doivent ĂŞtre jugĂ©s mercredi pour «violences aggravĂ©es commises sur des gendarmes», a indiquĂ© Ă  l’AFP le parquet, qui a demandĂ© leur placement en dĂ©tention provisoire.

«Blessures aux membres et au crâne»

Jeudi, vers 6h30, les gendarmes sont intervenus pour «contrecarrer une tentative de traversĂ©e maritime impliquant une soixantaine de migrants», a indiquĂ© Ă  l’AFP la prĂ©fecture du Pas-de-Calais. Lors de l’interception du matĂ©riel nautique, «les migrants se sont montrĂ©s agressifs en jetant des projectiles et en incendiant l’ensemble du matĂ©riel avant de prendre la fuite», a-t-elle ajoutĂ©. Une heure plus tard, «la mĂŞme brigade s’est Ă  nouveau engagĂ©e sur ce secteur pour empĂŞcher la mise Ă  l’eau d’une seconde embarcation impliquant Ă©galement une soixantaine de migrants».

Dans la manĹ“uvre d’interception, alors qu’il Ă©tait la cible de projectiles, «le buggy des gendarmes s’est retourné» et s’est retrouvĂ© «pris Ă  partie par les migrants qui ont portĂ© des coups violents au vĂ©hicule», occasionnant notamment «la destruction de ses vitres». Trois gendarmes ont Ă©tĂ© blessĂ©s, «souffrant de blessures aux membres et au crâne», ils n’ont «pas Ă©tĂ© hospitalisĂ©s», mais «deux ont des ITT de trois et six jours», avait indiquĂ© jeudi le parquet. Outre les quatre personnes jugĂ©es en comparution immĂ©diate, les trente-quatre autres migrants interpellĂ©s dans la foulĂ©e ont Ă©tĂ© relâchĂ©s. Deux d’entre eux seront convoquĂ©s devant la justice ultĂ©rieurement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer