News-FRONT-FRNews-URGENT

FRANCE BLEU 🔵 “Un veau, par vache et par an” : une ferme de Haute-Vienne engagĂ©e dans la rĂ©duction de l’empreinte carbone

Il y a trop de vaches en France…selon la Cour des comptes, dans son rapport ce lundi 22 mai. Les vaches sont responsables de 12% des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. Le rapport recommande “une stratĂ©gie de rĂ©duction” du nombre de bovins en France, pour rĂ©duire les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. Les Ă©leveurs haut-viennois ne sont pas d’accord et dĂ©noncent ce rapport.

Logo France Bleu

RĂ©duire son empreinte carbone

La FDSEA 87, premier syndicat agricole en France, met en avant les exploitations “vertueuses” et respectueuses de l’environnement, comme le GAEC de Bellegarde Ă  Boisseuil. C’est l’association ADASEA Centre-Ouest qui accompagne notamment la ferme de Bellegarde, comme 39 autres exploitations, Ă  rĂ©duire l’Ă©mission de carbone.

Le prĂ©sident de la FDSEA de Haute-Vienne, Boris Buland, rappelle que cette ferme avait dĂ©jĂ  pris les choses en mains pour rĂ©duire son empreinte carbone. “Elle Ă©conomise 768 tonnes de carbone sur cinq ans. Ça va compenser la consommation Ă©lectrique de 1100 foyers en France” calcule le prĂ©sident.

Un veau, par an, et par vache

Les trois Ă©leveurs qui occupent le GAEC de Bellegarde sont autonomes pour le fourrage. Ils limitent donc dĂ©jĂ  le nombre de bĂŞtes – 220 au total – puisqu’ils ne peuvent tout simplement pas en nourrir plus.

“On fait des Ă©chographies sur les bĂŞtes une fois qu’elles ont Ă©tĂ© saillies, pour Ă©viter de garder des vaches vides toute une annĂ©e, et ainsi augmenter au maximum la production avec le minimum de bĂŞtes” explique l’un des agriculteurs de la ferme, Damien Bergerie. En rĂ©sumĂ© : “un veau, par an, et par vache”.

Quid de la consommation en eau ?

La rĂ©duction de l’empreinte carbone est dĂ©jĂ  en marche. En revanche, la diminution de la consommation d’eau est moins Ă©vidente, puisqu’il faut Ă©normĂ©ment d’eau pour cultiver la nourriture des vaches, comme le maĂŻs.

Autre facteur Ă  prendre en compte : la sĂ©cheresse. “L’Ă©tĂ©, une vache, ça boit 100 000 litres d’eau. On ne peut pas les restreindre et leur dire qu’elles ne peuvent pas boire” avance Bruno Morlet, le deuxième Ă©leveur du GAEC.

Diffusion du 26/05/2023

La FDSEA 87 veut montrer Ă  la Cour des Comptes les bienfaits de l’Ă©levage bovin


Bouton retour en haut de la page
Fermer