FOOT SUR 7 🔵 Ça a chauffĂ© entre MbappĂ© et Omari après PSG – Stade Rennais ! – Shango Media
Football-FRFootball-FRONT-FR

FOOT SUR 7 🔵 Ça a chauffĂ© entre MbappĂ© et Omari après PSG – Stade Rennais !

C’était tendu au coup de sifflet final du match entre le PSG et le Stade Rennais, hier soir. Furieux, Warmed Omari voulait en découdre avec Kylian Mbappé.

Warmed Omari voulait s’expliquer avec Kylian Mbappé

Une séquence surprenante s’est déroulée sur la pelouse du Parc des Princes juste à la fin de la demi-finale de la Coupe de France remportée par le Paris Saint-Germain face au Stade Rennais. Furieux et visiblement agacé par sa prestation, avec notamment un pénalty provoqué, le défenseur central rennais Warmed Omari s’est montré très tendu au coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre.

Si le pénalty transformé par Kylian Mbappé a permis au PSG d’obtenir son ticket pour la finale de la Coupe hexagonale, Omari a eu des soucis avec l’attaquant parisien de 25 ans, puisque dès la fin du match, il a clairement voulu en découdre avec le capitaine de l’équipe de France. D’après les renseignements recueillis par le journal Le Parisien, Le Breton de 23 ans a échangé quelques mots avec certains joueurs de Luis Enrique avant de vouloir s’en prendre directement à Kylian Mbappé.

La tension était grande, notamment dans le couloir vers les vestiaires, mais plusieurs joueurs du SRFC, dont Arthur Theate, ont retenu leur coéquipier. Le staff du Stade Rennais a ensuite demandé à Warmed Omari de ressortir sur la pelouse du Parc des Princes pour se calmer et laisser la pression retomber. De son côté, Julien Stéphan a préféré minimiser cet incident.

Julien Stéphan botte en touche sur l’incident

Prolongeant un petit accrochage, qui a eu lieu en fin de match, Warmed Omari voulait manifestement en découdre avec Kylian Mbappé. Le numéro 23 du Stade Rennais est finalement rentré aux vestiaires, toujours agacé, et les tensions se sont poursuivies quelques secondes dans le tunnel grâce à l’intervention de Julien Stéphan et de nombreux joueurs rennais.

Pour autant, l’entraĂ®neur du SRFC a prĂ©fĂ©rĂ© botter en touche sur cet incident. « Je n’ai rien vu. Je ne sais pas ce qu’il s’est passĂ©. Il y avait un peu d’énervement, on va calmer tout ça, il y avait certainement un petit peu de frustration Â», a dĂ©clarĂ© le technicien de 43 ans au micro de beIN Sports.

Bouton retour en haut de la page
Fermer