EURONEWS 🔵 « Tremblement de terre Taylor » : ses concerts ont provoquĂ© des ondes sismiques Ă  Lisbonne – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

EURONEWS 🔵 « Tremblement de terre Taylor » : ses concerts ont provoqué des ondes sismiques à Lisbonne

Cet article a Ă©tĂ© initialement publiĂ© en portugais

Pour ses dĂ©buts au Portugal, Taylor Swift a donnĂ© deux concerts Ă  l’Estádio da Luz, qui ont provoquĂ© des ondes sismiques. Lors du concert du samedi 26 mai, la chanson « Shake it Off » a eu une activitĂ© de 0,82 sur l’Ă©chelle de Richter, enregistrĂ©e dans neuf stations sismiques de la capitale.

PUBLICITÉ

L’Estádio da Luz a Ă©tĂ© l’Ă©picentre d’un « Swift Quake » qui a secouĂ© le sol portugais pour la première fois. L’Ă©nergie de Taylor Swift et les plus de 120 000 personnes qui ont assistĂ© Ă  ses deux concerts les 24 et 25 mai Ă  Lisbonne ont provoquĂ© une activitĂ© sismique.

Les secousses les plus intenses ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es lors du concert de samedi pendant la chanson « Shake It Off » : 0,82 sur l’Ă©chelle de Richter.

Le single sorti en 2014 sur l’album « 1989 » est l’un des plus grands succès de la chanteuse et a fait honneur Ă  son nom, mais il n’a pas Ă©tĂ© le seul Ă  envoyer des ondes de choc dans la capitale portugaise.

« You Belong With Me » a obtenu 0,80, « Love Story » 0,72 et « We Are Never Ever Getting Back Together » 0,61.

Neuf stations sismiques situĂ©es Ă  Lisbonne ont dĂ©tectĂ© les secousses provoquĂ©es par la star amĂ©ricaine et les « swifties », nom donnĂ© aux fans de Taylor. L’Ă©cole primaire Professeur Delfim Santos de Laranjeiras, la plus proche de l’Estádio da Luz, a enregistrĂ© l’amplitude sismique la plus Ă©levĂ©e. En plus de cela, la « Taylor mania » a Ă©tĂ© ressentie Ă  six kilomètres de la salle, Ă  la station sismique situĂ©e Ă  cĂ´tĂ© de l’aĂ©roport de Lisbonne, mais avec moins d’intensitĂ©.

« Ce sont des chansons très dansantes et ce qui se passe, c’est que le public danse sur le mĂŞme rythme, ce qui est intĂ©ressant, car lorsque nous analysons les enregistrements des sismomètres, nous voyons des diffĂ©rences entre les diffĂ©rentes chansons, ils dansent diffĂ©remment selon la chanson », explique Susana CustĂłdio, sismologue et professeur Ă  la facultĂ© des sciences de l’universitĂ© de Lisbonne, ajoutant que l’impact des concerts a Ă©tĂ© ressenti « dans toute la ville de Lisbonne ».

Les tremblements de terre Swift

L’enthousiasme des fans de Taylor Swift avait dĂ©jĂ  secouĂ© les États-Unis l’annĂ©e dernière, mais cette fois avec plus d’intensitĂ©.

Deux concerts au Lumen Field de Seattle ont connu une activitĂ© sismique Ă©quivalente Ă  un tremblement de terre de magnitude 2,3. La secousse a Ă©tĂ© deux fois plus forte que le « Best Quake », nom donnĂ© au tremblement de terre survenu dans le mĂŞme stade en 2011, lorsque les supporters du club de football des Seahawks de Seattle avaient fĂŞtĂ© l’Ă©vĂ©nement.

Les ondes sismiques d’un concert peuvent durer plusieurs minutes, contrairement Ă  celles d’un tremblement de terre, qui ne sont ressenties que pendant quelques secondes.

Les tremblements de terre se produisent lorsque d’immenses plaques de la croĂ»te terrestre, appelĂ©es plaques tectoniques, se dĂ©placent. Ces mouvements modifient le sol de façon permanente, tandis que les secousses rĂ©sultant des mouvements de foule ne dĂ©forment gĂ©nĂ©ralement pas la Terre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer