EURONEWS 🔵 Qui est Robert Fico, le premier ministre slovaque populiste blessĂ© dans un attentat ? – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

EURONEWS 🔵 Qui est Robert Fico, le premier ministre slovaque populiste blessé dans un attentat ?

Le parti de M. Fico a remportĂ© la victoire aux lĂ©gislatives l’annĂ©e dernière grâce Ă  un programme pro-russe et anti-amĂ©ricain. Il s’est engagĂ© Ă  mettre fin au soutien militaire de la Slovaquie Ă  l’Ukraine et a affirmĂ© que les Etats-Unis et l’OTAN ont « poussé » Moscou vers la guerre.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre slovaque Robert Fico est dans un Ă©tat critique après avoir Ă©tĂ© blessĂ© lors d’une fusillade Ă  l’issue d’un Ă©vĂ©nement politique mercredi après-midi, un Ă©pisode de violence qui a ponctuĂ© sa carrière politique de plusieurs dĂ©cennies.

M. Fico, 59 ans, est né en 1964 dans ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Membre du parti communiste avant la dissolution du communisme, il a obtenu un diplôme de droit en 1986 et a été élu pour la première fois au Parlement slovaque en 1992 en tant que membre du parti de la gauche démocratique.

Dans les annĂ©es 1990, il a Ă©tĂ© pendant plusieurs annĂ©es reprĂ©sentant de la RĂ©publique slovaque devant la Cour europĂ©enne des droits de l’homme et la Commission europĂ©enne des droits de l’homme. En 1999, il est devenu prĂ©sident du parti Smer (Direction), dont il est depuis une figure centrale.

Lui et le Smer ont le plus souvent Ă©tĂ© dĂ©crits comme des populistes de gauche, bien qu’il ait Ă©galement Ă©tĂ© comparĂ© Ă  des hommes politiques de droite tels que le premier ministre nationaliste de la Hongrie voisine, Viktor Orbán.

Victoire sur la vague pro-russe et anti-américaine

M. Fico est revenu au pouvoir en Slovaquie l’annĂ©e dernière, après avoir Ă©tĂ© premier ministre Ă  deux reprises, de 2006 Ă  2010 et de 2012 Ă  2018. Son troisième mandat a fait de lui le chef de gouvernement qui est restĂ© le plus longtemps au pouvoir dans l’histoire de la Slovaquie, membre de l’Union europĂ©enne et de l’OTAN.

Après cinq annĂ©es passĂ©es dans l’opposition, le parti de M. Fico a remportĂ© la victoire aux Ă©lections lĂ©gislatives l’annĂ©e dernière grâce Ă  un programme pro-russe et anti-amĂ©ricain. Il a promis de mettre fin au soutien militaire apportĂ© par la Slovaquie Ă  l’Ukraine dans sa lutte contre l’invasion massive de la Russie, et a affirmĂ© que l’OTAN et les États-Unis avaient poussĂ© Moscou vers la guerre.

Après sa victoire Ă©lectorale, le nouveau gouvernement a immĂ©diatement interrompu les livraisons d’armes Ă  l’Ukraine. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue Ă  plusieurs reprises Ă  travers la Slovaquie pour se rassembler contre la politique pro-russe et d’autres politiques de Fico, y compris des projets de modification du code pĂ©nal.

Le retour au pouvoir de M. Fico a suscitĂ© l’inquiĂ©tude de ses dĂ©tracteurs, qui craignaient que lui et son parti – longtemps entachĂ© de scandales – n’Ă©loignent la Slovaquie de son orientation pro-occidentale. Il s’est engagĂ© Ă  mener une politique Ă©trangère « souveraine », a promis une position ferme Ă  l’Ă©gard de l’immigration et des organisations non gouvernementales, et a fait campagne contre les droits des personnes LGBTQ+.

RĂ©putĂ© pour ses tirades contre les journalistes, il a Ă©tĂ© inculpĂ© en 2022 pour crĂ©ation prĂ©sumĂ©e d’un groupe criminel et abus de pouvoir. En 2018, lui et son gouvernement ont dĂ©missionnĂ© au milieu d’une controverse après que le journaliste d’investigation slovaque  Ján Kuciak a Ă©tĂ© assassinĂ© avec sa fiancĂ©e. Kuciak enquĂŞtait sur les crimes fiscaux impliquant des politiciens slovaques de haut niveau.

Bouton retour en haut de la page
Fermer