EURONEWS 🔵 En Croatie, la fermeture des magasins le dimanche ne fait pas l’unanimitĂ© – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

EURONEWS 🔵 En Croatie, la fermeture des magasins le dimanche ne fait pas l’unanimitĂ©

L’ouverture limitĂ©e des magasins le dimanche est dĂ©noncĂ©e par le monde des affaires mais les salariĂ©s semblent satisfaits.

PUBLICITÉ

Depuis juillet dernier en Croatie, une loi limite drastiquement l’ouverture des magasins le dimanche. DĂ©sormais les dĂ©taillants doivent choisir 16 dates par an. Le reste du temps, leur commerces devront rester fermĂ©s.

Près d’un an après la mise en oeuvre de cette mesure, la loi reste au coeur d’une vive polĂ©mique. Si les salariĂ©s semblent plutĂ´t satisfaits, leurs employeur le sont nettement mois. 

Ainsi, les cinq grands centres commerciaux de la rĂ©gion de Zagreb affirment que les revenus du dimanche, qui sont plus Ă©levĂ©s, vont entraĂ®ner une baisse du chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros.

Les propriĂ©taires de petits magasins, les plus touchĂ©s par la nouvelle loi sont Ă©galement vent debout. 

Beaucoup ont l’impression que ces mesures nuisent globalement Ă  l’économie.

Gordan Kolar possède deux petits magasins, l’un Ă  Zagreb et l’autre Ă  Dubrovnik, et il craint que, pendant la saison touristique, les dimanches non ouvrables ne lui causent d’Ă©normes pertes financières. 

Dans certains pays mĂ©diterranĂ©ens, les magasins restent ouverts le dimanche, rappelle Boris Podobnik, Ă©conomiste de l’association Voice of Entrepreneurs.

Il explique que depuis l’implantation de la loi sur le commerce dominical, il y a dĂ©jĂ  eu des licenciements parmi les commerçants de dĂ©tail. En outre, le chiffre d’affaires du commerce de dĂ©tail aurait chutĂ© d’un milliard d’euros.

La Chambre croate des mĂ©tiers et de l’artisanat affirme ^Ă©galement que la loi prĂ©sente certaines lacunes.

Mais pour Zlatica Ĺ tulić, prĂ©sidente du Syndicat du commerce de dĂ©tail, dont l’organisation lutte depuis des annĂ©es contre le commerce le dimanche., la loi protège davantage les employĂ©s qui restent libres de ne pas travailler le dimanche.

Selon Zlatica Ĺ tulić, le besoin de main-d’Ĺ“uvre ne va pas diminuer, car avant la crise, il y avait dĂ©jĂ  une pĂ©nurie de main-d’Ĺ“uvre qui Ă©tait couverte par les Ă©tudiants et les retraitĂ©s travaillant Ă  temps partiel.

Selon le ministère du Tourisme, les revenus record des touristes Ă©trangers en 2023 ne font que confirmer la croissance enregistrĂ©e tout au long de l’annĂ©e 2023, qui a connu des rĂ©sultats particulièrement bons en prĂ© et post-saison. Le ministère du Tourisme a conclu qu’il est Ă©galement très satisfait des indicateurs pour le dĂ©but de 2024.

Bouton retour en haut de la page
Fermer