DZFOOT 🔵 EN : Houssem Aouar a fait le job – Shango Media
Afrique-FR

DZFOOT 🔵 EN : Houssem Aouar a fait le job

Après une première mi-temps cataclysmique où on ne voyait émerger ni projet de jeu ni leader, Houssem Aouar a pris les choses en main et a permis de changer la physionomie du match.

> Ouganda 1-2 Algérie : Ls notes

Exit Brahimi, son brassard de capitaine et sa responsabilitĂ© d’animation du jeu, Vladimir Petkovic a du recomposer son milieu avec l’incorporation d’Ismael Bennacer – dont l’absence au premier match a fait couler beaucoup d’encre – ainsi que Houssem Aouar.

Nabil Bentaleb reconduit a encore une fois semblĂ© de trop, soit trop proche de la dĂ©fense sans quasiment rien apporter dans la rĂ©cupĂ©ration soit montant trop loin en laissant des espaces derrière lui. A la relance c’est pareil, ses passes latĂ©rales ne sont pas toujours donnĂ©es dans le bon timing pour mettre ses coĂ©quipiers dans les meilleures conditions et ses longues balles vers l’avant arrivaient presque toujours chez l’adversaire.

Dans cette construction chaotique Bennacer arrivait parfois Ă  surnager mais il Ă©tait souvent oubliĂ© par ses coĂ©quipiers, notamment Mandi puis il finissait par faire de mauvais choix alors qu’il avait un Attal virevoltant Ă  ses cotĂ©s. Benrahma se retrouvait souvent dans une position axiale alors que Aouar semblait trop isolĂ© sur le le cĂ´tĂ© gauche avec un Ait Nouri hors de forme.

Il a donné de la voix et le tempo en seconde période

Vers la fin de la première pĂ©riode alors qu’on ne voyait personne pouvoir assumer la direction du jeu; Aouar a commencĂ© Ă  sortir de sa carapace et donner de la voix, lĂ  oĂą on aurait plus attendu Bennacer le faire.

On a ensuite vu Aouar passé à droite dès le début de la seconde mi-temps sonner la révolte, demander les ballons et finalement inscrire ce but égalisateur très vite.

Par la suite c’est lui qui donnait le tempo, anticipant intelligemment les pas de l’adversaire, avançant en protĂ©geant sa balle et provoquant ainsi plusieurs fautes. Ce fut encore mieux avec l’entrĂ©e de Zerrouki en terme de fluiditĂ©.

Il n’a pas Ă©tĂ© le seul a impulser le changement puisqu’on a enfin rĂ©ussi Ă  jouer plus dans la profondeur et profiter de la vitesse d’Amoura mais il a su assumer un rĂ´le de leader technique au moment oĂą personne ne semblait capable de le faire.

On ne peut pas prĂ©sager l’avenir mais Aouar jusque lĂ  assez timorĂ© en sĂ©lection qui semblait parfois se cacher entre les lignes a enfin apportĂ©, grâce Ă  sa vista technique, le petit plus qu’on demande Ă  un grand joueur dans des moments de crise.

DZfoot

Bouton retour en haut de la page
Fermer