CLUBIC 🔵 Licenciements massifs chez X.com en 2022 : Musk gagne un premier procès – Shango Media
HighTech-FRNews-FRONT-FR

CLUBIC 🔵 Licenciements massifs chez X.com en 2022 : Musk gagne un premier procès

CLUBIC 🔵 Licenciements massifs chez X.com en 2022 : Musk gagne un premier procès
À son arrivée chez l'ex-Twitter, Elon Musk a licencié des milliers de personnes © kovop / Shutterstock
Ă€ son arrivĂ©e chez l’ex-Twitter, Elon Musk a licenciĂ© des milliers de personnes © kovop / Shutterstock

Elon Musk s’en sort bien ! L’homme d’affaires vient de gagner un procès l’opposant Ă  deux anciens dirigeants de X.com, anciennement Twitter. Ils rĂ©clamaient un total de 500 millions de dollars d’indemnitĂ©s de dĂ©part.

Dans la foulée de son très médiatisé rachat de Twitter, le milliardaire a pris de nombreuses décisions drastiques. En plus de se séparer de quasiment tous les dirigeants de la plateforme, il a mis à la porte près de la moitié de ses employés.

Se sentant lĂ©sĂ©s, plusieurs d’entre eux s’en sont remis Ă  la justice en exigeant des indemnitĂ©s de licenciement de la part de l’entreprise. C’est le cas de Courtney McMillian, ancienne responsable de la rĂ©munĂ©ration globale de Twitter.

Une histoire d’indemnitĂ©s de dĂ©part

Aux cĂ´tĂ©s d’un autre ex-manager, cette dernière a dĂ©posĂ© une plainte contre son ancien employeur. Ils attestent que Musk et X.com doivent au moins 500 millions de dollars d’indemnitĂ©s de dĂ©part Ă  environ 6 000 anciens employĂ©s de Twitter, en vertu des dispositions de la loi fĂ©dĂ©rale sur la sĂ©curitĂ© des revenus de retraite des employĂ©s (ERISA).

Selon le plan de dĂ©part de l’entreprise, le personnel licenciĂ© a droit Ă  un minimum de deux mois de salaire de base, plus une contribution en espèces Ă  l’assurance maladie et Ă  d’autres avantages. Les personnes occupant des postes Ă  responsabilitĂ©, elles, bĂ©nĂ©ficient de six mois de salaire en guise d’indemnitĂ© de dĂ©part, plus une semaine pour chaque annĂ©e complète d’expĂ©rience.

Or, sous la direction de Musk, les licenciĂ©s ont reçu un mois d’indemnitĂ© de licenciement et deux mois de salaire. Les deux plaignants ont ainsi exigĂ© de percevoir le reste des indemnitĂ©s, qu’ils jugeaient manquantes en vertu de la lĂ©gislation. La juge du district de San Francisco, Trina Thompson, ne leur a pas donnĂ© raison.

Sous l'impulsion de Musk, Twitter est devenu X.com © rafapress / Shutterstock
Sous l’impulsion de Musk, Twitter est devenu X.com © rafapress / Shutterstock

Le personnel ne peut pas ĂŞtre couvert par la loi, selon la juge

Selon la juge, les personnes remerciĂ©es par Musk ne peuvent pas ĂŞtre couvertes par l’ERISA, car le milliardaire leur a explicitement fait savoir qu’elles ne toucheraient que des indemnitĂ©s en espèces. Cette spĂ©cification a visiblement changĂ© la nature des dites indemnitĂ©s. De plan d’avantage social, elles sont passĂ©es Ă  un simple paiement en espèces.

C’est donc une victoire notable pour Elon Musk, mais cela ne signifie pas qu’il est sorti d’affaire pour autant. Plusieurs procĂ©dures similaires sont en cours, notamment une plainte dĂ©posĂ©e par Parag Agrawal, Vijaya Gadde, Ned Segal et Sean Edgett, les anciens P.-D.G., directeurs juridique, financier et conseiller gĂ©nĂ©ral du rĂ©seau social.

X.com (ex-Twitter)
  • InstantanĂ© dans l’information
  • Messages courts
  • Hashtags, tendances, tweet et retweet
8 / 10

Télécharger

Source : Bloomberg

Bouton retour en haut de la page
Fermer