CLUBIC 🔵 Dupe, cette application sensĂ©e rĂ©pertorier les contrefaçons, est dĂ©tournĂ©e de sa vocation et pousse Ă  l’achat d’imitations – Shango Media
HighTech-FRNews-FRONT-FR

CLUBIC 🔵 Dupe, cette application sensĂ©e rĂ©pertorier les contrefaçons, est dĂ©tournĂ©e de sa vocation et pousse Ă  l’achat d’imitations

Dupe permet de trouver des alternatives moins chères aux produits que vous shoppez - © MMD Creative / Shutterstock

Dupe permet de trouver des alternatives moins chères aux produits que vous shoppez – © MMD Creative / Shutterstock

Cette application vous permet de trouver des alternatives moins chères que le produit que vous recherchez. Mais elle présente un souci de taille: son éthique.

On trouve de tout sur Internet, mĂŞme un tout nouveau marchĂ© : celui des duplicates ou des doublons, des copies presque parfaites d’articles de luxe vendues Ă  des prix considĂ©rablement rĂ©duits. Sur TikTok, le hashtag #dupe cumule des milliards de vues, tandis que les sites de commerce en ligne surfent sur cette tendance, mĂŞlant bonnes affaires et contrefaçons.

Au cĹ“ur de cette mode, l’application (et le site) Dupe se distingue comme un moteur de recherche dĂ©diĂ© Ă  la dĂ©couverte des meilleures dupes du marchĂ©, pour le moment concentrĂ© dans le domaine du mobilier et de la dĂ©coration d’intĂ©rieur. FondĂ©e par Bobby Ghoshal et Ramin Bozorgzadeh, Dupe offre une solution simple : il suffit de coller l’URL d’un article de mobilier qui vous plaĂ®t pour dĂ©couvrir une alternative plus abordable. Alors, Ă©thique ou pratique?

Vos achats en ligne ne provenant pas de l'Union européenne vont coûter plus cher : une réforme douanière historique vient d'être votée
Attention âť—
Vos achats en ligne ne provenant pas de l’Union europĂ©enne vont coĂ»ter plus cher : une rĂ©forme douanière historique vient d’ĂŞtre votĂ©e
23 févr. 2024 à 12:37

News

Une simplicité déconcertante, un carton dès sa sortie, les fondateurs dépassés par le succès

Dupe a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par Ramin Bozorgzadeh et Bobby Ghoshal, cofondateur et PDG de Carrot, une application qui propose dĂ©jĂ  des alternatives moins onĂ©reuses aux produits consultĂ©s en ligne par les utilisateurs. Nikita Bier, crĂ©atrice des rĂ©seaux sociaux lycĂ©ens Gas et TBH, a Ă©galement Ă©tĂ© consultĂ©e pour ce projet. Ghoshal et Bier ont commencĂ© Ă  promouvoir cette nouvelle initiative le dimanche 24 mars 2024, affirmant qu’ils « inaugurent le shopping gĂ©nĂ©ratif Â».

Les utilisateurs peuvent simplement se rendre sur la page web du meuble recherchĂ©, ajouter « dupe.com » devant l’adresse complète de la page dans la barre d’URL et appuyer sur EntrĂ©e. Dans une vidĂ©o de prĂ©sentation partagĂ©e sur X.com (ex-Twitter), Ghoshal commence par expliquer : « J’ai un goĂ»t pour le champagne, mais un budget pour la bière Â». Ă€ l’Ă©cran, une chaise kangourou Pierre Jeanneret est affichĂ©e, vendue plus de 30 000 euros sur le site 1stDibs. Dupe entre en action ; il prĂ©sente une douzaine de chaises en osier similaires, copies presque conformes de celles de Jeanneret, disponibles sur des sites comme eBay, Wayfair et AliExpress entre 156 et 399 euros.

En quelques heures seulement, Dupe a reçu le soutien de figures majeures de la Big Tech telles que le cofondateur de Reddit, Alexis Ohanian, et l’investisseur Sahil Bloom.

Ce système convient particulièrement Ă  ceux qui recherchent le meilleur rapport qualitĂ©-prix pour un certain style de mobilier, comme une table basse asymĂ©trique avec un plateau en verre et des pieds en bois courbĂ©s, plutĂ´t que des copies du design emblĂ©matique d’Isamu Noguchi. Ou encore un tapis de couleur sable avec une bordure grise (en supposant que l’acheteur soit en accord avec près d’un tiers des Ă©valuateurs se plaignant excessivement des dupes).

La nouvelle plateforme a rencontrĂ© quelques problèmes techniques et a Ă©galement connu des ralentissements en raison de l’afflux de trafic intense lundi 25 mars 2024.

Un succès qui a quelque peu dĂ©concertĂ© Bobby Goshal. « Je ne m’attendais pas Ă  ce que cela devienne aussi viral si vite Â», s’est-il Ă©tonnĂ©.

Dupe peut aussi vous mener vers des contrefaçons médiocres ou dangereuses © Shutterstock

Dupe peut aussi vous mener vers des contrefaçons médiocres ou dangereuses © Shutterstock

Un cĂ´tĂ© pratique, mais Ă  l’Ă©thique discutable

Si Dupe promet de faire de bonnes affaires, elle porte bien son nom. Elle fait partie du jeu des « dupes Â», une roulette russe qui peut vous mener vers des articles contrefaits de qualitĂ© mĂ©diocre, vendus sur des plateformes de commerce en ligne telles qu’AliExpress ou Temu, qui a dĂ©jĂ  fait l’objet de polĂ©miques liĂ©es Ă  la vente de produits dangereux. Il est Ă©galement important de ne pas nĂ©gliger les conditions de fabrication de certains produits, qui peuvent provenir directement de sweatshops, ces ateliers de misère qui fabriquent des vĂŞtements vendus sur les sites de fast-fashion tels que Shein. La traçabilitĂ© et les « dupes Â» ne font pas bon mĂ©nage.

Bien que Bobby Ghoshal affirme collaborer avec son Ă©quipe pour permettre aux utilisateurs de signaler les sites frauduleux, dans la pratique, de nombreux rĂ©sultats s’avèrent de simples contrefaçons. Fast Company relate le cas emblĂ©matique de la demande initiale de « dupes Â» du fauteuil lounge chair & ottoman de Charles et Ray Eames, un meuble emblĂ©matique du milieu du siècle. Cette demande a Ă©tĂ© au centre de poursuites judiciaires, Herman Miller, une entreprise de mobilier amĂ©ricaine, ayant en effet accusĂ© les « dupeurs Â» de violation de marque.

Dupe a rempli son rĂ´le en proposant trois rĂ©pliques conformes du fauteuil, dont une provenant d’une entreprise chinoise spĂ©cialisĂ©e dans la production de rĂ©pliques fidèles de meubles emblĂ©matiques.

C’est lĂ  que rĂ©side toute l’ambiguĂŻtĂ© de Bobby Ghoshal et de son application. Bien qu’il nie toute intention d’encourager la contrefaçon, la communication et le principe mĂŞme de Dupe reposent sur l’idĂ©e de dĂ©nicher de bonnes affaires tout en acquĂ©rant des produits visuellement similaires Ă  ceux haut de gamme.

Avec une pointe de malice, le chef de Dupe suggère mĂŞme que son outil peut ĂŞtre utilisĂ© Ă  l’inverse, en recherchant un « dupe Â» qui vous mènera vers le modèle haut de gamme. Il reste Ă  voir si les utilisateurs adopteront cette technique de recherche de bons plans inversĂ©e…

L’adage « MĂ©fiez-vous des contrefaçons Â» est toujours d’actualitĂ©.

Source : Fast Company

Bouton retour en haut de la page
Fermer