CAPITAL 🔵 Retraite : ce qui vient de changer pour les auto-entrepreneurs – Shango Media
Finance-FR

CAPITAL 🔵 Retraite : ce qui vient de changer pour les auto-entrepreneurs

Auto-entrepreneur


Temps de lecture:


2 min


Des évolutions pour les auto-entrepreneurs depuis de 1er juillet. Désormais, ils cotisent plus pour leur retraite complémentaire. Voici comment.

De nouvelles règles pour la retraite des auto-entrepreneurs viennent d'être fixées.

© Lek/Adobe Stock

– De nouvelles règles pour la retraite des auto-entrepreneurs viennent d’ĂŞtre fixĂ©es.

Ils ne le savaient pas forcĂ©ment et l’ont dĂ©couvert un peu tard. Des auto-entrepreneurs exerçant une activitĂ© libĂ©rale (traducteurs, consultants, experts-comptables…) ont constatĂ© avec stupĂ©faction qu’ils ne cotisaient plus pour la retraite complĂ©mentaire depuis leur passage au rĂ©gime gĂ©nĂ©ral en 2018. Jusqu’Ă  prĂ©sent, leur taux de cotisation Ă©tait de 22% de leur chiffre d’affaires annuel. Ces sommes leur permettaient bien de cotiser pour la maladie, la maternitĂ©, l’invaliditĂ©, le dĂ©cès et la retraite de base, «mais l’Assurance retraite nous a rĂ©pondu que ce n’était pas assez pour cotiser en plus Ă  une retraite complĂ©mentaire», explique GrĂ©goire Leclercq, prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration nationale des auto-entrepreneurs (FNAE).

Pour permettre Ă  ces auto-entrepreneurs, qui sont plus de 600 000 selon les chiffres de la FNAE, de financer leur retraite complĂ©mentaire, leur taux de cotisation sera relevĂ©. Un dĂ©cret, publiĂ© au Journal officiel du 30 mai, prĂ©voit de le relever progressivement jusqu’à 26,1%. Dans le dĂ©tail, il est passĂ© Ă  23,1% au 1er juillet 2024, puis sera de 24,6% au 1er janvier 2025 et enfin s’affichera Ă  26,1% au 1er janvier 2026. Cette augmentation va aussi concerner les auto-entrepreneurs toujours rattachĂ©s Ă  la Cipav, la principale caisse de retraite des libĂ©raux (architectes, moniteurs de ski…) qui eux cotisaient dĂ©jĂ  un peu pour leur retraite complĂ©mentaire. Près de 200 000 travailleurs sont concernĂ©s.

La suite sous cette publicité

Publicité

La suite sous cette publicité

Publicité

>> Notre service – Une question sur votre future retraite ? Nos experts partenaires vous rĂ©pondent avec une solution personnalisĂ©e

Une cotisation supplĂ©mentaire moyenne de 500 euros par an

ConsĂ©quence logique, les auto-entrepreneurs concernĂ©s par cette mesure vont profiter d’une meilleure retraite. En moyenne, la retraite complĂ©mentaire reprĂ©sente 7% de la retraite totale. Ainsi, d’après les calculs de la FĂ©dĂ©ration, cotiser Ă  plus de 26% permettrait de se constituer en moyenne une retraite complĂ©mentaire de 75 euros par mois, pour une cotisation supplĂ©mentaire de 500 euros par an. Un chiffre qui dĂ©pend bien sĂ»r du niveau de chiffre d’affaires mais aussi de la durĂ©e de cotisation et du moment oĂą la retraite est prise.

Si la mesure semble claire, il reste encore quelques zones d’ombre. Le taux de cotisation va augmenter progressivement, en sera-t-il alors de mĂŞme pour le nombre de points de retraite complĂ©mentaire accordĂ©s ? «Nous n’avons pas eu de rĂ©ponse de la direction de la SĂ©curitĂ© sociale Ă  cette question, mais nous demandons Ă  ce que soit accordĂ© dès maintenant le nombre de points Ă©quivalant Ă  celui qui sera octroyĂ© lorsque le taux de cotisation sera Ă  son maximum», estime GrĂ©goire Leclercq.

La suite sous cette publicité

Publicité

Ă€ lire aussi :

De quelles aides peut bénéficier un auto-entrepreneur ?

Autre interrogation : sera-t-il possible de rattraper les cotisations manquantes depuis 2018. La FĂ©dĂ©ration nationale des auto-entrepreneurs demande qu’il soit autorisĂ©, pour ceux qui le souhaitent, de racheter des points de retraite complĂ©mentaire, et ainsi d’amĂ©liorer le montant de leur future pension. LĂ  encore, cette option n’a, Ă  date, pas Ă©tĂ© confirmĂ©e.

Bouton retour en haut de la page
Fermer