CAPITAL 🔵 Immobilier : le nombre de mĂ©nages ayant l’intention d’acheter un logement est en chute libre – Shango Media
Finance-FR

CAPITAL 🔵 Immobilier : le nombre de ménages ayant l’intention d’acheter un logement est en chute libre


Temps de lecture:


1 min


Selon l’Insee, la part des ménages ayant l’intention d’acheter un bien immobilier dégringole depuis le début de l’année 2022. Ce qui coïncide avec le début de la crise du logement.


© Capital / Illustrations gĂ©nĂ©rĂ©e par l’IA

Les Français sont de moins en moins nombreux Ă  vouloir acquĂ©rir une maison ou un appartement. Selon la dernière note de conjoncture de l’Institut national de la statistique et des Ă©tudes Ă©conomiques (Insee), prĂ©sentĂ©e mardi 9 juillet, seuls 7% des mĂ©nages ont l’intention d’acheter un logement dans les 12 prochains mois en juin 2024, soit une baisse de 4 points par rapport au mois de janvier 2022. Cette chute des intentions d’achat des Français sur les deux dernières annĂ©es coĂŻncide avec la hausse brutale des taux de crĂ©dit immobilier, depuis le dĂ©but de l’annĂ©e 2022.

En deux ans, les taux ont en effet augmentĂ© en moyenne de près de trois points et le pouvoir d’achat immobilier des mĂ©nages s’est dans le mĂŞme temps Ă©croulĂ©. De plus, en raison de la guerre en Ukraine et de la flambĂ©e des coĂ»ts de l’Ă©nergie, le prix des matières premières s’est envolĂ© depuis 2022. Par consĂ©quent, le prix des logements neufs a augmentĂ© significativement ces derniers mois. Un mouvement qui peut Ă©galement expliquer la frilositĂ© des mĂ©nages Ă  se lancer dans un projet d’achat immobilier.

La suite sous cette publicité

Publicité

La suite sous cette publicité

Publicité

Une baisse de plus de 11 % des transactions

Cette chute des intentions d’achat depuis deux se traduit, logiquement, par un recul significatif du volume des transactions. Fin mars 2024, le nombre de ventes immobilières rĂ©alisĂ©es en France au cours des 12 derniers mois Ă©tait en effet estimĂ© Ă  seulement 822 000 selon l’Insee, soit une baisse de 11,7% par rapport au mois de septembre 2023. Le nombre de mĂ©nages ayant investi dans la pierre ces deux dernières annĂ©es s’est Ă©galement Ă©croulĂ©, puisque les mises en chantier se sont effondrĂ©es d’environ 30% depuis le dĂ©but de l’annĂ©e.

>> Notre service – Estimez le prix d’un bien immobilier (immĂ©diat, gratuit et sans engagement)

Cette crise de l’immobilier touche également le marché de la location. Les ménages, qui ne parviennent plus à acheter un logement, ont tendance à rester locataires plus longtemps, ce qui fait mécaniquement baisser le nombre de biens à louer. A Paris, le stock de biens s’est ainsi replié de pas moins de 50% en un an, soit la chute la plus spectaculaire parmi les grandes villes françaises. Seule éclaircie dans ce sombre tableau, les taux de crédit immobilier ont enfin entamé un cycle baissier, et pourraient passer sous la barre des 3,30% à la fin de l’année.

Bouton retour en haut de la page
Fermer