BFM TV 🔵 Ultradroite: la prĂ©fète du RhĂ´ne souhaite fermer « au plus vite » la Traboule, local des identitaires lyonnais – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Ultradroite: la préfète du Rhône souhaite fermer « au plus vite » la Traboule, local des identitaires lyonnais

Si la prĂ©fète a assurĂ© ce mardi 13 fĂ©vrier souhaiter voir le local des identitaires lyonnais fermĂ© au plus vite, Fabienne Buccio indique qu’elle prendra un arrĂŞtĂ© une fois qu’elle possĂ©dera des Ă©lĂ©ments « solides » qui puissent « tenir après en justice ».

« Ce que je veux, c’est qu’on fasse un travail solide et qu’il tienne après en justice ». Quelques jours après des agressions attribuĂ©es Ă  l’ultradroite Ă  Lyon ayant visĂ© plusieurs jeunes lyonnais en sortie de boĂ®te de nuit entre les Terreaux et la place de l’OpĂ©ra, la prĂ©fète du RhĂ´ne, Fabienne Buccio, a affirmĂ© ce mardi 13 fĂ©vrier, sur BFM Lyon, vouloir « continuer » les opĂ©rations visant « les mouvements ultras ».

Plusieurs manifestants se sont par ailleurs rassemblĂ©s ce lundi soir place de la ComĂ©die, Ă  Lyon, pour rĂ©clamer la fermeture des locaux rattachĂ©s aux identitaires, notamment la Traboule, ancien local du groupuscule d’ultradroite GĂ©nĂ©ration identitaire dans le Vieux-Lyon.

« Le faire au plus vite oui, mais le faire quand nous aurons les Ă©lĂ©ments nous permettant de le faire. Et tout ce travail qui a Ă©tĂ© fait constitue dans le dossier des Ă©lĂ©ments qui nous permettent d’avancer et, peut-ĂŞtre, d’arriver Ă  cette dissolution », explique la prĂ©fète du RhĂ´ne.

« Obtenir la dissolution d’associations »

La reprĂ©sentante de l’État dans la rĂ©gion a Ă©galement abondĂ© dans le sens du maire de Lyon, GrĂ©gory Doucet, qui rĂ©clamait le 8 fĂ©vrier la dissolution des Remparts, autre groupuscule lyonnais d’ultradroite.

Selon elle, le travail des policiers, sous l’autoritĂ© de la justice, « permet de remplir un dossier qui nous permettra de tenir (…) devant la justice pour obtenir la dissolution d’associations ».

Dans la nuit du 1er au 2 fĂ©vrier Ă  la sortie d’une boĂ®te nuit, le Boston, dans le 1er arrondissement de Lyon, trois jeunes hommes se sont retrouvĂ©s face Ă  un groupe d’individus dans la rue se situant entre la place des Terreaux et celle de l’OpĂ©ra. Les victimes avaient alors Ă©tĂ© ciblĂ©es par plusieurs coups de couteau, Ă  la poitrine et au visage.

Les deux accusĂ©s proches de l’ultradroite ont depuis Ă©tĂ© condamnĂ©s Ă  six mois et deux ans de prison ferme. Des condamnations, qui illustrent selon Fabienne Buccio, la lutte des services prĂ©fectoraux contre l’ultradroite.

Alixan Lavorel

Bouton retour en haut de la page
Fermer