BFM TV 🔵 PSG-Rennes: StĂ©phan pointe un gros regret après la dĂ©faite en Coupe de France – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 PSG-Rennes: Stéphan pointe un gros regret après la défaite en Coupe de France

InterrogĂ© Ă  la fin de la partie par BeIn Sports, l’entraĂ®neur rennais Julien StĂ©phan est revenu sur la dĂ©faite face au PSG en demi-finales de la Coupe de France (1-0). Il regrettait notamment le but encaissĂ© sur un contre par Kylian MbappĂ© en fin de première pĂ©riode.

Valeureux mais pas assez tranchants offensivement pour espĂ©rer l’emporter, le Stade Rennais a quittĂ© la Coupe de France aux portes de la finale, mercredi face au PSG (1-0). En dĂ©pit d’un Steve Mandanda exceptionnel, qui a stoppĂ© toutes – ou presque – les tentatives de Kylian MbappĂ© et ses partenaires, les Bretons n’ont pas su capitaliser sur leurs bases solides pour Ă©galiser face Ă  l’armada parisienne au Parc des Princes.

« On ne peut pas laisser Mbappé avec un seul joueur pour le gérer en un contre un sur 50 mètres »

Au coup de sifflet final, plutĂ´t que de regretter les quelques situations dangereuses de ses hommes qui n’ont pas trouvĂ© les filets de Gianluigi Donnarumma, l’entraĂ®neur rennais Julien StĂ©phan a exprimĂ© un autre sentiment au micro de BeIn Sports.

« Ma frustration, c’est de s’ĂŞtre fait contrer en première mi-temps », a-t-il expliquĂ©. « Pourtant c’Ă©tait un espace de jeu qu’on avait identifiĂ©, on savait qu’on devait ĂŞtre vigilants avec des flèches comme MbappĂ©. La frustration vient surtout de lĂ  (…) Il y avait moyen de faire bien mieux sur les sorties de balle en première pĂ©riode. On ne peut pas laisser MbappĂ© avec un seul joueur pour le gĂ©rer en un contre un sur 50 mètres, il n’y a pas eu d’Ă©quilibre dans la gestion. »

NĂ©anmoins, le coach de l’Ă©quipe bretonne a reconnu que « le plus fort avait gagnĂ© aujourd’hui, c’est indiscutable ». « La saison est loin d’ĂŞtre terminĂ©e, il y a encore beaucoup de poins Ă  aller chercher en championnat. » Quant aux tensions apparues après la rencontre, avec notamment un Warmed Omari particulièrement remontĂ© et prĂŞt Ă  en dĂ©coudre avec des joueurs parisiens, StĂ©phan a expliquĂ© ne pas avoir vu ce qu’il s’est passĂ©. « Sans doute un peu de frustration », lâchait-il de nouveau.

Bouton retour en haut de la page
Fermer