BFM TV 🔵 Ovidio Guzman, fils du narcotrafiquant “El Chapo”, plaide non-coupable devant la justice amĂ©ricaine – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Ovidio Guzman, fils du narcotrafiquant “El Chapo”, plaide non-coupable devant la justice amĂ©ricaine

Il est poursuivi pour s’ĂŞtre selon les autoritĂ©s amĂ©ricaines livrĂ© de mai 2008 Ă  octobre 2021 Ă  une “entreprise criminelle de trafic de drogue”. Il est accusĂ© d’avoir participĂ© Ă  l’importation aux États-Unis de cocaĂŻne, d’hĂ©roĂŻne, de mĂ©thamphĂ©tamines et de marijuana.

Un des fils du baron mexicain de la drogue Joaquin “El Chapo” Guzman, Ovidio Guzman Lopez, a plaidĂ© ce lundi devant la justice amĂ©ricaine non-coupable de multiples accusations de trafic de drogue, de blanchiment et de dĂ©tention d’armes.

Ovidio Guzman Lopez, 33 ans, extradĂ© vendredi par le Mexique qui le dĂ©tenait depuis plus de huit mois, a plaidĂ© non coupable de l’ensemble des charges retenues contre lui devant un tribunal fĂ©dĂ©ral Ă  Chicago (nord), a prĂ©cisĂ© le ministère amĂ©ricain de la Justice dans un communiquĂ©.

Le prévenu a été placé en détention sans possibilité de caution, a indiqué le ministère de la Justice.

CapturĂ© Ă  l’issue d’une importante opĂ©ration

Ă€ la suite de l’arrestation en 2016 puis de l’extradition vers les États-Unis en 2017 d'”El Chapo”, jusqu’alors considĂ©rĂ© comme le narcotrafiquant le plus puissant au monde, Ovidio Guzman Lopez et ses trois frères avaient pris le contrĂ´le du cartel de Sinaloa, au dĂ©triment d’anciens associĂ©s de leur père, selon la mĂŞme source.

Sa capture par les autoritĂ©s mexicaines en janvier, Ă  quelques jours d’une visite du prĂ©sident amĂ©ricain Joe Biden, s’est soldĂ©e par la mort de 10 militaires et 19 criminels prĂ©sumĂ©s lors d’intenses Ă©changes de tirs Ă  Culiacan, dans le nord-ouest du pays.

L’extradition d’Ovidio Guzman Lopez intervient quelques jours après la libĂ©ration de l’Ă©pouse d'”El Chapo”, Emma Coronel Aispuro, 34 ans, condamnĂ©e en novembre 2021 Ă  trois ans de prison aux États-Unis.

Condamné à la réclusion à perpétuité en juillet 2019 à New York, Joaquin Guzman purge pour sa part sa peine dans une prison à haute sécurité dans le Colorado.

A.G avec AFP

Bouton retour en haut de la page
Fermer