BFM TV 🔵 Nouvelle-CalĂ©donie: un homme grièvement blessĂ© par le GIGN dans une fusillade – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Nouvelle-Calédonie: un homme grièvement blessé par le GIGN dans une fusillade

Un homme a tirĂ© sur des membres des forces de l’ordre en Nouvelle-CalĂ©donie et a Ă©tĂ© blessĂ© par balles par des membres du GIGN. Son pronostic vital est « engagé », a indiquĂ© ce jeudi 30 mai le procureur de la RĂ©publique de NoumĂ©a.

Un homme qui a ouvert le feu sur les forces de l’ordre a Ă©tĂ© blessĂ© par balles par le GIGN, unitĂ© d’Ă©lite de la gendarmerie, mercredi soir Ă  DumbĂ©a, en Nouvelle-CalĂ©donie, et son « pronostic vital est toujours engagé », a annoncĂ© ce jeudi 30 mai le procureur de la RĂ©publique de NoumĂ©a.

Ce dernier a ouvert concernant ces faits deux enquĂŞtes distinctes: l’une visant l’homme blessĂ© pour « tentative de meurtre sur personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique », l’autre concernant une recherche des « causes des blessures sur l’homme interpellé » par le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale, mĂŞme si le procureur Yves Dupas affirme privilĂ©gier la thèse de la « lĂ©gitime dĂ©fense ».

Les faits, selon le communiquĂ© du procureur, se sont dĂ©roulĂ©s mercredi vers 20h15 heure locale, soit Ă  11h15 heure de Paris, Ă  DumbĂ©a, au nord de NoumĂ©a, alors que les violences en Nouvelle-CalĂ©donie nĂ©es de la contestation d’une rĂ©forme Ă©lectorale semblaient retomber, seize jours après l’Ă©ruption d’Ă©meutes urbaines qui ont dĂ©jĂ  fait sept morts.

Une quinzaine d’individus « hostiles »

AlertĂ©s de la prĂ©sence d’un « groupe d’individus alcoolisĂ©s », les gendarmes d’Ă©lite se sont retrouvĂ©s mercredi soir face Ă  une « quinzaine d’individus observant un comportement très hostile », selon Yves Dupas.

L’un d’eux a d’abord pris la fuite, puis tirĂ© au fusil vers les membres du GIGN, a-t-il affirmĂ©. Un gendarme a alors ouvert le feu « à six reprises vers le tireur », après de nouvelles « sommations », dans une « action de riposte ».

Le « tireur », qui a d’abord rĂ©ussi Ă  s’enfuir, a ensuite Ă©tĂ© « retrouvĂ©, blessé », toujours selon le communiquĂ©.

Deux enquĂŞtes en cours

L’homme a Ă©tĂ© transportĂ© au centre hospitalier local, mais « en dĂ©pit d’une intervention chirurgicale, son pronostic vital est toujours engagĂ©, les constatations mĂ©dico-lĂ©gales faisant Ă©tat de la prĂ©sence de deux projectiles, l’un au niveau du thorax et l’autre Ă  l’Ă©paule », a encore soulignĂ© Yves Dupas.

Selon le procureur, l’enquĂŞte est en cours pour « dĂ©terminer les circonstances de l’usage de l’arme par le gendarme ». « À ce stade, l’hypothèse privilĂ©giĂ©e par le parquet est celle d’un usage nĂ©cessaire et proportionné » de la force « dans une action de dĂ©fense lĂ©gitime face Ă  un danger imminent de mort pour lui-mĂŞme ».

En parallèle, l’autre enquĂŞte est « diligentĂ©e par la section de recherches de NoumĂ©a du chef de tentative de meurtre sur personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique », visant le tireur prĂ©sumĂ©. Enfin, a-t-il indiquĂ©, trois personnes soupçonnĂ©es de jets de pierres en direction du GIGN ont Ă©tĂ© interpellĂ©es au mĂŞme moment et leur garde Ă  vue se poursuivait jeudi.

JD avec AFP

Bouton retour en haut de la page
Fermer