BFM TV 🔵 Nouvelle-CalĂ©donie: la gauche appelle l’exĂ©cutif Ă  « l’apaisement » et Ă  ne pas convoquer le Congrès – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Nouvelle-CalĂ©donie: la gauche appelle l’exĂ©cutif Ă  « l’apaisement » et Ă  ne pas convoquer le Congrès

« PrĂ©sident Macron, tendez la main », a notamment exhortĂ© le leader de La France insoumise Jean-Luc MĂ©lenchon, tandis que le Parti socialiste Ă  appelĂ© l’exĂ©cutif Ă  faire un « geste fort d’apaisement ».

En rĂ©ponse aux violences qui secouent la Nouvelle-CalĂ©donie depuis le dĂ©but de la semaine et qui ont fait quatre morts, dont un gendarme, Emmanuel Macron a dĂ©cidĂ© de demander la dĂ©claration de l’Ă©tat d’urgence. Une rĂ©ponse ne correspondant pas aux enjeux pour de nombreux responsables de gauche, appelant plutĂ´t l’exĂ©cutif Ă  renouer le fil du dialogue et Ă  jouer « l’apaisement ».

« Assez! Assez de morts. La paix tout de suite. Pas d’escalade, a rĂ©clamĂ© le leader de la France insoumise Jean-Luc MĂ©lenchon sur son compte X. « PrĂ©sident Macron, tendez la main. Faites les gestes simples qui sauveront les vies et notre honneur de Français aux yeux du monde! »

« Utiliser la répression, la force et l’autoritarisme, soit les méthodes coloniales » est « la pire méthode », a également lancé sur le réseau social la député de Paris EELV Sandrine Rousseau.

Roussel dĂ©nonce « le retour d’un État colonial »

Fabien Roussel, le secrĂ©taire national du PCF, a aussi appelĂ© au « calme » et au « dialogue » en Nouvelle-CalĂ©donie, regrettant le choix d’instaurer l’Ă©tat d’urgence et « de convoquer, malgrĂ© tout, le Congrès fin juin ».

« C’est le retour d’un État colonial! C’est le pire de la France », a encore estimĂ© le dĂ©putĂ© communiste.

L’AssemblĂ©e nationale et le SĂ©nat rĂ©unis en Congrès sont censĂ©s se prononcer dans les prochaines semaines sur le projet de loi constitutionnelle votĂ© dans la nuit de mardi Ă  mercredi par les dĂ©putĂ©s. Le texte, qui prĂ©voit d’Ă©largir le corps Ă©lectoral en Nouvelle-CalĂ©donie, est vivement contestĂ© par les indĂ©pendantistes kanaks qui craignent de voir leur poids politique s’amenuiser.

Afin de mettre fin Ă  la crise, le Parti socialiste a appelĂ© dans un communiquĂ© Emmanuel Macron et le gouvernement de Gabriel Attal Ă  faire un « geste fort d’apaisement qui permettra de retrouver le chemin du dialogue et de la recherche du consensus » en « renonçant Ă  reunir le Congrès ». « Le Parti socialiste soutient la recherche d’un projet d’accord global qui ne soit pas une simple et contestĂ©e rĂ©forme Ă©lectorale ».

Des appels au calme « improductifs »

« Vos appels au calme ont Ă©tĂ© totalement improductifs », a estimĂ© le sĂ©nateur socialiste Patrick Kanner, interpellant Gabriel Attal lors de la sĂ©ance de questions au gouvernement. « Il faut crĂ©er immĂ©diatement une mission de dialogue entre tous les partenaires calĂ©doniens et l’État. Il faut annoncer que le Congrès ne sera pas convoquĂ©. »

Quelle est la situation économique en Nouvelle-Calédonie?
Quelle est la situation économique en Nouvelle-Calédonie?

Le prĂ©sident de la RĂ©publique Emmanuel Macron a fait savoir que le Congrès se tiendra « avant la fin juin », Ă  moins de la conclusion d’un accord entre les forces politiques locales. Gabriel Attal a quant Ă  lui annoncĂ© qu’il proposerait « dans les prochaines heures une date pour les recevoir Ă  Matignon en compagnie du ministre de l’IntĂ©rieur et des Outre-mer, pour poursuivre l’Ă©change et le dialogue ».

« Si nous trouvons un consensus, nous pourrons continuer Ă  avancer. Si le consensus n’est pas trouvĂ©, nous devrons continuer Ă  avancer aussi de la manière dont nous l’avions prĂ©vu », a rĂ©sumĂ© le Premier ministre face aux sĂ©nateurs.

« En rĂ©alitĂ©, entre le moment oĂą vous allez inviter les parties (…) et le moment oĂą il faudra convoquer le Congrès, il ne restera que quelques jours pour que les parties et l’État puissent s’entrendre sur un projet global. C’est totalement inacceptable, inadmissible, irresponsable », a fustigĂ© Ă  l’AssemblĂ©e nationale, face Ă  Gabriel Attal, le dĂ©putĂ© de la Guyane Jean-Victor Castor, qui siège aux cĂ´tĂ©s des communistes.

Ă€ droite et Ă  l’extrĂŞme droite, la pression sur l’exĂ©cutif s’est surtout exercĂ©e jusqu’Ă  prĂ©sent afin que l’Ă©tat d’urgence soit instaurĂ©, chose qu’elle a finie par obtenir. « Il ne peut pas y avoir de dialogue dans la chienlit », a insistĂ© le chef de file des sĂ©nateurs LR Bruno Retailleau.La patronne du Rassemblement national Marine Le Pen avait Ă©galement affirmĂ© sur X que « la gravitĂ© des violences qui se dĂ©roulent en Nouvelle-CalĂ©donie nĂ©cessite la proclamation de l’Ă©tat d’urgence ».

Vincent Gautier

Bouton retour en haut de la page
Fermer