BFM TV 🔵 NĂ®mes: la Maison carrĂ©e, un temple romain iconique, inscrite sur la liste de l’Unesco – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 NĂ®mes: la Maison carrĂ©e, un temple romain iconique, inscrite sur la liste de l’Unesco

Reconnaissance espĂ©rĂ©e depuis des annĂ©es par la ville de NĂ®mes, la Maison carrĂ©e a Ă©tĂ© inscrite ce lundi sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

La Maison carrĂ©e de NĂ®mes, temple romain Ă©difiĂ© au dĂ©but de notre ère, a Ă©tĂ© inscrite lundi au patrimoine mondial de l’Unesco, une reconnaissance espĂ©rĂ©e depuis des annĂ©es dans l’ancienne colonie romaine du sud de la France, qui en attend d’importante retombĂ©es Ă©conomiques.

Il n’a fallu que quelques minutes aux reprĂ©sentants des États membres de l’Unesco rĂ©unis Ă  Ryad, en Arabie Saoudite, pour valider le dossier de ce temple deux fois millĂ©naire et parfaitement conservĂ©, qui rejoint dès lors la prestigieuse liste Ă©tablie par l’Organisation des Nations unies pour l’Ă©ducation, la science et la culture (Unesco).

Le maire Ă©mu aux larmes

“Nous serons dignes de cette dĂ©cision. La Maison carrĂ©e, chère aux habitants de NĂ®mes et aux citoyens de la RĂ©publique française, est dĂ©sormais un bien commun de toutes les Nations unies”, a dĂ©clarĂ© depuis Ryad le maire de NĂ®mes, Jean-Paul Fournier, submergĂ© par l’Ă©motion et en larmes.

“La Maison carrĂ©e de NĂ®mes, Ă©difiĂ©e au dĂ©but du Ier siècle de notre ère, reprĂ©sente l’une des plus anciennes expressions, et parmi les mieux conservĂ©es, d’un temple romain consacrĂ© au culte impĂ©rial”, soulignait dĂ©but 2022 Roselyne Bachelot, alors ministre de la Culture, en annonçant cette candidature.

Lors de cette 45e session du comitĂ© du patrimoine mondial, la France avait dĂ©jĂ  obtenu samedi l’inscription de la montagne PelĂ©e et des pitons du nord de la Martinique au patrimoine mondial de l’Unesco.

Ancienne colonie romaine qui connut son apogĂ©e sous Auguste, le premier empereur de Rome, NĂ®mes Ă©tait un carrefour commercial et culturel important. Elle conserve d’imposants bâtiments antiques, dont des arènes oĂą se dĂ©roulent toujours spectacles et concerts.

Présentation en 2018

Contrairement Ă  sa voisine Arles, qui a aussi un amphithéâtre romain ainsi que des thermes et un théâtre antique, ou Ă  l’aqueduc du Pont du Gard, NĂ®mes a ratĂ© le coche d’une reconnaissance par l’Unesco il y a une quarantaine d’annĂ©es.

En 2018, la ville a fini par se prĂ©senter, espĂ©rant la reconnaissance du caractère exceptionnel de l’ensemble de ses sites romains. Mais la dĂ©cision a Ă©tĂ© “diffĂ©rĂ©e”, les experts n’ayant pas apprĂ©ciĂ© la prĂ©sence Ă  proximitĂ© immĂ©diate de monuments modernes.

NĂ®mes a alors recentrĂ© sa candidature sur la Maison carrĂ©e, rouverte au public l’an dernier après rĂ©novation. La Maison carrĂ©e de NĂ®mes est le 51e bien français inscrit sur la liste de l’Unesco.

“Cette dĂ©cision constitue la reconnaissance tant attendue des richesses patrimoniales antiques dont la ville de NĂ®mes regorge. Elle vient rĂ©compenser des annĂ©es de travail”, a rĂ©agi Mary Bourgade, adjointe au maire chargĂ©e notamment du patrimoine antique, citĂ©e dans un communiquĂ©.

Sur le mĂŞme sujet

Selon la municipalitĂ©, l’inscription au patrimoine mondial va “gĂ©nĂ©rer une hausse de la frĂ©quentation touristique” et sera un “levier de croissance rĂ©el pour la ville”, avec des “retombĂ©es Ă©conomiques importantes”.

T.P. avec AFP

Bouton retour en haut de la page
Fermer