BFM TV 🔵 Moscou accuse Paris de discriminer les journalistes russes et convoque l’ambassadeur français – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Moscou accuse Paris de discriminer les journalistes russes et convoque l’ambassadeur français

La diplomatie russe a accusĂ© la France de violer “le principe fondamental de libertĂ© de la presse” et lui reproche de ne pas avoir prĂ©sentĂ© ses excuses auprès des journalistes russes exclus d’une confĂ©rence de presse lors du dernier G20.

La diplomatie russe a convoquĂ© lundi l’ambassadeur de France Ă  Moscou pour dĂ©noncer les discriminations dont sont, selon elle, victimes des journalistes russes, accusant Paris d’avoir rudoyĂ© des correspondants au cours du sommet du G20 en Inde. 

L’ambassadeur Pierre Levy a Ă©tĂ© convoquĂ© du fait des “actions discriminatoires et manifestement russophobes des reprĂ©sentants des autoritĂ©s françaises Ă  l’encontre des correspondants de RIA Novosti et du rĂ©dacteur en chef de Russia-News au sommet du G20 Ă  New Delhi”, a dĂ©clarĂ© dans communiquĂ© le ministère russe des Affaires Ă©trangères. Ceux-ci “se sont vu refuser brutalement l’accès Ă  une confĂ©rence de presse du prĂ©sident français (Emmanuel) Macron”, a-t-il ajoutĂ©.

La diplomatie russe a accusĂ© la France de violer “le principe fondamental de libertĂ© de la presse” et lui reproche de ne pas avoir prĂ©sentĂ© ses excuses auprès des journalistes russes exclus, affirme Moscou, de la confĂ©rence de presse du 10 septembre et les organisateurs français de l’Ă©vènement d’avoir essayĂ© de se saisir des tĂ©lĂ©phones des intĂ©ressĂ©s.

Un précédent avec la chaîne RT en France

La Russie avait dĂ©noncĂ© l’incident au G20 le jour mĂŞme. A l’Ă©poque, la prĂ©sidence française n’avait pas fait de commentaires mais un membre de la dĂ©lĂ©gation avait rĂ©futĂ© les accusations de discriminations et de brutalitĂ©.

“Nous avons dĂ» refuser une trentaine de journalistes toutes nationalitĂ©s confondues par manque de place dans la salle”, a dit cette source, qui n’a pas souhaitĂ© ĂŞtre identifiĂ©e.

Un correspondant prĂ©sent Ă  la confĂ©rence de presse a quant Ă  lui constatĂ© que la salle de presse Ă©tait pleine et que des journalistes n’avaient pas pu y accĂ©der. La Russie accuse de longue date la France de s’en prendre aux reprĂ©sentants de ses mĂ©dias, notamment car l’ElysĂ©e refusait d’accrĂ©diter la chaĂ®ne de tĂ©lĂ©vision RT pour avoir colportĂ© des rumeurs au sujet d’Emmanuel Macron.

En 2017, le prĂ©sident français, accueillant Vladimir Poutine en France, avait martelĂ© que RT et le site d’informations Sputnik Ă©taient des “organes de propagande mensongère”.

H.G. avec AFP

Bouton retour en haut de la page
Fermer