BFM TV 🔵 Mont-Blanc: 230.000 m3 d’un glacier en alerte rouge menacent de s’effondrer sur le versant italien – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Mont-Blanc: 230.000 m3 d’un glacier en alerte rouge menacent de s’effondrer sur le versant italien

Un couvre-feu et des interdictions de circulation ont été instaurés dans la vallée. En raison de la hausse des températures, des milliers de mètres cubes du glacier de Planpincieux, surveillé depuis 2013, menacent des habitations.

Ă€ nouveau sous « surveillance spĂ©ciale ». Une partie du glacier de Planpincieux, perchĂ© Ă  2.700 mètres d’altitude sur le versant italien du Mont-Blanc, dans la rĂ©gion du Val d’Aoste, menace de s’effondrer. Le glacier est passĂ© en « alerte rouge » le mardi 2 juillet, rapporte des mĂ©dias locaux.

Selon le quotidien italien La Stampa, jusqu’Ă  230.000 mètres cubes de glace risquent actuellement de s’effondrer et menacent la vallĂ©e du Val Ferret voisine de la cĂ©lèbre station de Courmayeur et de l’entrĂ©e du tunnel du Mont-Blanc, entre la France et l’Italie.

Couvre-feu et interdiction de circulation

Par consĂ©quent, un arrĂŞtĂ© a Ă©tĂ© mis en place par la commune de Val Ferret et impose un couvre-feu dans quatre maisons du secteur, la fermeture de plusieurs routes et chemins et des interdictions d’accès et de circulation.

« Sur le reste du territoire de Courmayeur tous les hébergements touristiques et les activités sportives se déroulent normalement et les amoureux de Courmayeur et ceux qui ont réservé leurs vacances au pied du Mont Blanc pendant ces journées peuvent profiter sereinement des panoramas et des belles promenades en montagne, ainsi que des activités et des événements organisés dans la région », précise la municipalité.

Surveillance depuis 2013

Cette rĂ©cente alerte est notamment liĂ©e aux orages et aux prĂ©cipitations, qui peuvent entraĂ®ner un risque d’effondrement accru. Ces derniers jours, le glacier de Planpincieux s’est remis Ă  avancer Ă  une vitesse anormale.

En effet, le glacier est surveillĂ© depuis 2013. Les scientifiques mesurent la vitesse de dĂ©placement du glacier afin d’en dĂ©tecter les augmentations soudaines signe de risque accru d’effondrement. RĂ©gulièrement, des sĂ©racs, Ă©normes blocs de glace, se dĂ©tachent de l’ensemble, menaçant de dĂ©ferler sur la vallĂ©e d’Aoste.

Cette annĂ©e, « c’est la moitiĂ© du morceau de glacier qui menaçait de tomber en 2020 », relativise auprès de France 3 Fabrizio Troilo, le coordinateur de la section recherche de la fondation italienne. Il y a quatre ans, un volume d’environ 500.000 mètres cubes de glace menaçait de s’Ă©crouler. Plusieurs dizaines de personnes avaient Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©es.

Le glacier se déplace

Le glacier de Planpincieux est qualifiĂ© de « tempĂ©ré », c’est-Ă -dire qu’Ă  l’inverse des glaciers froids, il a une fonte assez importante pendant l’étĂ©. Il repose ainsi sur une couche d’eau liquide et tend Ă  glisser dessus.

Auparavant, le glacier de Planpincieux, plus Ă©pais et moins fracturĂ©, Ă©tait dans une position plus stable sur la roche. Mais en raison de la hausse des tempĂ©ratures causĂ©e par le changement climatique, il s’est dĂ©placĂ© sur une surface lisse et plus raide le rendant plus instable.

Si cette nouvelle alerte est liée principalement aux pluies, il est indéniable que le dérèglement climatique dû aux activités humaines accélère la fonte des glaces à travers le globe.

Dérèglement climatique

Comme l’explique la WWF, les glaces fondent de plus en plus tĂ´t (trois fois plus rapidement qu’avant) et ont de plus en plus de mal Ă  se reformer en hiver.

« Le taux de fonte des glaces a augmentĂ© de 65% en 30 ans, passant de 800 milliards de tonnes par an dans les annĂ©es 1990 Ă  1.300 milliards en 2017 », dĂ©taille l’organisme de protection de l’environnement.

Problème, la glace agit elle-mĂŞme comme un rĂ©gulateur de climat puisqu’elle rĂ©flĂ©chit les rayons du soleil et les renvoie vers l’espace. En outre, « la fonte des glaces entraĂ®ne l’émission du mĂ©thane dans l’atmosphère, aggravant le changement climatique ».

On se retrouve donc dans un cercle vicieux: les activités humaines réchauffent la planète et entraînent donc une fonte des glaces qui, elle-même contribue ensuite à un réchauffement accru.

Salomé Robles

Bouton retour en haut de la page
Fermer