BFM TV 🔵 Ministres binationaux: le dĂ©putĂ© RN Roger Chudeau « s’excuse » après ses propos sur Najat Vallaud-Belkacem – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Ministres binationaux: le dĂ©putĂ© RN Roger Chudeau « s’excuse » après ses propos sur Najat Vallaud-Belkacem

L’Ă©lu du RN avait jugĂ© que c’Ă©tait une « erreur » d’avoir nommĂ© la Franco-marocaine Najat Vallaud-Belkacem ministre de l’Éducation nationale.

Il souhaite « dissiper toute ambiguĂŻté ». Roger Chudeau, dĂ©putĂ© RN rĂ©Ă©lu dans le Loir-et-Cher, « s’excuse » face au tollĂ© provoquĂ© par ses dĂ©clarations sur les binationaux lors de la campagne pour les lĂ©gislatives.

« Si mes propos ont pu choquer nos compatriotes binationaux, je m’en excuse. De même, je n’ai pas voulu offenser la personne de la ministre Vallaud-Belkacem, mais ai critiqué sa politique éducative », assure-t-il ce jeudi 11 juillet sur X (ex-Twitter).

Roger Chudeau avait estimĂ© le 27 juin sur BFMTV qu’un membre du gouvernement ne pouvait pas ĂŞtre binational car cela posait un « problème de double loyauté », prenant l’exemple de l’ancienne ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem dont la nomination fut « une erreur » selon lui.

« Qu’a-t-elle fait? Elle a cassé le collège public, bien sûr. Et surtout elle a voulu instituer au CP, au cours préparatoire, des cours d’arabe », avait-il attaqué.

Dans les faits, l’ancienne ministre a voulu favoriser l’apprentissage d’une langue Ă©trangère dès le CP, pas nĂ©cessairement l’arabe. Najat Vallaud-Belkacem avait d’ailleurs rapidement rĂ©agi, dĂ©nonçant notamment sur France info un « insupportable procès en dĂ©loyauté ».

Rétropédalage

Moins de vingt minutes après son passage Ă  l’antenne, Roger Chudeau avait rĂ©tropĂ©dalĂ© sur les rĂ©seaux sociaux. « La position que j’ai exprimĂ©e au sujet de Najat Vallaud-Belkacem sur le plateau de BFMTV est un avis strictement personnel, et n’engage nullement le Rassemblement national », a-t-il Ă©crit.

Tous les soirs dans Le titre à la une, découvrez ce qui se cache derrière les gros titres. Céline Kallmann vous raconte une histoire, un récit de vie, avec aussi le témoignage intime de celles et ceux qui font l'actualité.
Après la “plus grande surprise électorale” de la Vème République, qui pour gouverner la France?

Les cadres du parti, Ă  commencer par Marine Le Pen, avaient pris leurs distances avec ces propos. La leader du parti d’extrĂŞme droite s’Ă©tait dite « estomaquĂ©e » par « l’avis personnel » de celui qui est en charge de l’Éducation au sein du RN. « Je pense que Jordan Bardella ne laissera pas les choses en Ă©tat », a-t-elle ajoutĂ©, s’en remettant au prĂ©sident du Rassemblement national pour prononcer une Ă©ventuelle sanction.

Sur le mĂŞme sujet

Roger Chudeau n’a cependant pas Ă©tĂ© exclu du parti ou du groupe d’extrĂŞme droite Ă  l’AssemblĂ©e, puisqu’il a fait sa rentrĂ©e au Parlement avec les autres Ă©lus RN ce mercredi. Il affirme dĂ©sormais que « la ligne politique choisie par Marine Le Pen et le Rassemblement national sur cette question » est « juste et Ă©quilibrĂ©e ». Le parti propose d' »empĂŞcher » les personnes avec une double nationalitĂ© d’occuper « des emplois extrĂŞmement sensibles » dont la liste serait dĂ©finie « par dĂ©cret ».

François Blanchard

Bouton retour en haut de la page
Fermer