BFM TV 🔵 LĂ©gislatives: Philippo, Allemand, Pierrel… Ces noms Ă  gauche qui reviennent pour affronter Sarlin et Boyer – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 LĂ©gislatives: Philippo, Allemand, Pierrel… Ces noms Ă  gauche qui reviennent pour affronter Sarlin et Boyer

Christian Hubaud, le maire de Pelleautier, a lui refusé de s’engager pour porter les idées des Républicains. Les tractations se poursuivent et les téléphones des prétendants sonnent sans discontinuer.

Le bazar. De l’aveu mĂŞme de toutes les personnalitĂ©s politiques qui s’expriment sur la situation actuelle, la recomposition qui est en train de se jouer a de quoi donner le tournis. Et des ambitions soudaines pour ces Ă©lections lĂ©gislatives anticipĂ©es après l’annonce de la dissolution de l’AssemblĂ©e nationale.

« Quitte ou double » pour Valérie Boyer

Sur la première circonscription des Hautes-Alpes (Gap-Buëch), les élections législatives anticipées aiguisent les appétits. La députée sortante Pascale Boyer (Renaissance) sait que sa réélection est loin d’être acquise.

En 2022, déjà, l’ancienne socialiste s’était imposée d’un cheveu, ou plutôt de 198 voix, face à l’Insoumis Michel Philippo, pourtant inconnu du grand public. « En politique, tout est possible et selon comme ça tourne, elle peut sans doute y croire. Mais elle devrait quand même commencer à préparer ses valises au cas où… », ironise un fin connaisseur de la vie politique gapençaise.

« Le vote sera un vote d’étiquette et de communication dans les médias. Il n’y a donc pas la place pour une campagne de terrain. C’est quitte ou double pour elle », avance un autre.

Les électeurs vont-ils sanctionner Pascale Boyer en voulant sanctionner Emmanuel Macron? C’est fort possible.

Qui ira chez les RĂ©publicains?

Au Rassemblement National, on se fait moins de soucis. Éric Sarlin est officiellement candidat pour y retourner. Habitant de Venterol dans les Alpes-de-Haute-Provence, c’est bien à Gap qu’il pense tenir sa revanche pour faire son entrée au Palais Bourbon le lundi 8 juillet prochain au lendemain du second tour.

En 2022, il avait réussi à faire plus de 21 %. C’est la ville de Gap qui lui avait fait défaut il y a deux ans, avec seulement 18.15 % des voix au premier tour. Dimanche dernier, Jordan Bardella et le Rassemblement National ont passé la barre des 30 %.

« Faisons-nous une raison, c’est monsieur Sarlin qui sera député de cette circonscription, c’est comme ça. C’est quelqu’un qui a le contact facile et qui passe bien mais même si ce n’était pas le cas, une chèvre avec l’étiquette RN serait élue car l’extrême droite a le vent en poupe. Comme a dit Joël Giraud, « ce monde politique n’est plus le miens »… », confie, fataliste, un cador de la vie politique locale.

À droite, personne ne se bouscule. Motivé à l’idée d’aller dans l’arène, Christian Hubaud a préféré décliner. « Il nous fait le coup à chaque fois. Il a des qualités. Mais une campagne aux législatives, c’est ouvrir un compte, trouver un mandataire, dialoguer en débats et ça, ce n’est pas le truc de Christian… », souffle un Gapençais qui le connaît bien.

« Il y aura très certainement quelqu’un de chez nous. Vous le saurez en temps voulu », rassure KĂ©vin Para, le prĂ©sident du parti Les RĂ©publicains dans les Hautes-Alpes. Déçu de son aventure prometteuse en 2022, le jeune entrepreneur et ancien candidat sur cette circonscription a dĂ©cidĂ© de ne pas y retourner. 

Qui pour représenter la gauche?

À l’inverse de Michel Philippo qui pense secrètement que le grand jour est arrivé pour lui. En 2022, l’habitant d’Eourres, aujourd’hui installé à Gap, était arrivé en tête au premier tour avec plus de 28 % des voix sous la bannière Nupes. Avant de se faire coiffer au poteau par Pascale Boyer.

Cette fois-ci, c’est sous l’étiquette Front Populaire qu’il entend bien prendre sa revanche. Mais les accords entre les partis de gauche pourraient aussi lui revenir comme un boomerang. « Si les partis décident que cette circonscription soit pour le Parti Socialiste, Philippo passe à la trappe au profit de Marie-Jo Allemand. Au PS, cette circonscription-là est fléchée pour une femme », décrypte une figure de la gauche locale.

En somme, si la première circonscription de Gap est laissée à la France Insoumise dans le cadre du « Front Populaire », c’est Michel Philippo qui sera en pôle position. Si elle revient au Parti Socialiste à l’issue des discussions, Marie-José Allemand sera candidate. « Si c’est elle, on l’affrontera sans cadeaux », prévient un maire de droite, proche de Roger Didier, qui voit en la conseillère municipale d’opposition à Gap un caillou dans la chaussure de son mentor en cas de victoire.

Et si l’arbitre du match Philippo-Allemand était ailleurs qu’autour de la table des négociations à Paris? Le nom du Gapençais Christophe Pierrel revient avec insistance depuis dimanche soir.

Des anciens « Marcheurs » déçus par Pascale Boyer aux écologistes qui ne se voient pas tracter pour Michel Philippo, ils sont quelques-uns à pousser l’ancien élu à revenir dans le jeu. Mais si Christophe Pierrel a, aux yeux de ses soutiens comme de ses détracteurs, des qualités orales et un puissant sens du réseau, beaucoup lui reprochent d’avoir quitté le navire ces dernières années.

« Il aura du mal à faire oublier ses absences et sa désertion du territoire. L’adhésion des militants et des soutiens ne sera que de surface », prédit un habitué des cabinets politique. « Si c’est Pierrel, il y aura une dissidence », jure une socialiste qui ne veut plus entendre parler de lui.

Elle n’est pas la seule mais d’autres trouvent dommage de ne pas s’appuyer sur les compĂ©tences du Gapençais. RĂ©ponse avant dimanche. Car les diffĂ©rentes tĂŞtes de liste doivent dĂ©poser leur candidature d’ici ce dimanche avant de commencer leur campagne et de convaincre d’ici le 30 juin pour le premier tour.

Valentin Doyen

Bouton retour en haut de la page
Fermer