BFM TV 🔵 Alliance LR-RN: Ciotti affirme qu’il n’est « absolument pas question » qu’il dĂ©missionne des RĂ©publicains – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV 🔵 Alliance LR-RN: Ciotti affirme qu’il n’est « absolument pas question » qu’il dĂ©missionne des RĂ©publicains

Le président des Républicains Éric Ciotti a appelé ce mardi 11 juin à une alliance entre Les Républicains et le Rassemblement national en vue des législatives des 30 juin et 7 juillet. Un choix source de querelles au sein de son propre camp.

Éric Ciotti persiste et signe. Le président des Républicains a déclaré ce mardi 11 juin souhaiter une alliance entre son camp et le Rassemblement national en vue des législatives des 30 juin et 7 juillet prochains.

Aujourd’hui, son parti « est trop faible pour s’opposer aux deux blocs qui sont les plus dangereux », a affirmĂ© Éric Ciotti sur TF1 pour justifier cette dĂ©cision.

Mais cette initiative entraîne de nombreuses fissures au sein de son propre camp. Le patron des LR a toutefois éludé la question de sa démission, notamment demandée par le chef des députés LR Olivier Marleix.

« Je suis LR, je reste LR, je suis prĂ©sident des LR et il n’est absolument pas question que je dĂ©missionne, d’autant que je sais bĂ©nĂ©ficier de la très large confiance des militants », a assurĂ© Éric Ciotti au micro de BFMTV.

Législatives: Éric Ciotti, président des Républicains, affirme la nécessité d'une "alliance avec le Rassemblement national"
LĂ©gislatives: Éric Ciotti, prĂ©sident des RĂ©publicains, affirme la nĂ©cessitĂ© d’une « alliance avec le Rassemblement national »

Larcher, CopĂ©, PĂ©cresse… Des rĂ©actions indignĂ©es

Le président du Sénat Gérard Larcher a demandé quelques instants après cette déclaration au patron des LR de « se démettre de son mandat ».

Un appel à la démission, sur lequel a embrayé Jean-François Copé: « Éric Ciotti ne parle qu’en son nom personnel. Il doit démissionner immédiatement de la présidence des Républicains, son éloge de l’extrême droite est inacceptable et contraire à toutes les valeurs que nous défendons », a-t-il tweeté.

La prĂ©sidente de la rĂ©gion ĂŽle-de-France ValĂ©rie PĂ©cresse quant Ă  elle accusĂ© l’Ă©lu de « vendre son âme pour un plat de lentilles » tout en appelant Les RĂ©publicains Ă  « dĂ©noncer immĂ©diatement l’accord proposé ».

Julien Dive, député et vice président des Républicains a pour sa part fait appel à une référence historique. « Nous savons désormais qu’en juin 1940, Éric Ciotti n’aurait jamais traversé la Manche », a-t-il dénoncé sur X.

Avant mĂŞme l’annonce officielle du patron de LR, de nombreux dirigeants du parti, y compris Laurent Wauquiez, soutenu par Éric Ciotti comme candidat de la droite Ă  l’ElysĂ©e en 2027, avaient dĂ©jĂ  rejetĂ© catĂ©goriquement cette dĂ©cision.

Pour justifier ses propos, malgrĂ© ces premières oppositions, Éric Ciotti a soulignĂ© le besoin de « prĂ©server » son groupe au Parlement. « Nous avons besoin d’une alliance, en restant nous-mĂŞmes, (…) avec le Rassemblement national et avec ses candidats », a-t-il promis Ă  sa famille politique.

Tom Kerkour

Bouton retour en haut de la page
Fermer