BFM TV đŸ”” Affaire JoĂ«l Guerriau: Sandrine Rousseau affirme ne pas ĂȘtre “tombĂ©e des nues” – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

BFM TV đŸ”” Affaire JoĂ«l Guerriau: Sandrine Rousseau affirme ne pas ĂȘtre “tombĂ©e des nues”

Le sĂ©nateur JoĂ«l Guerriau, soupçonnĂ© d’avoir droguĂ© Ă  son insu la dĂ©putĂ©e Sandrine Josso et mis en examen, a Ă©tĂ© suspendu par son parti “Horizons” et son groupe parlementaire.

“Des affaires de violences sexuelles dans le monde politique, il y en a”. La dĂ©putĂ©e Sandrine Rousseau a rĂ©agi ce lundi 20 novembre Ă  l’affaire JoĂ«l Guerriau qui secoue la classe politique. Le sĂ©nateur, mis en examen vendredi dernier, est accusĂ© d’avoir droguĂ© Ă  son insu la dĂ©putĂ©e Sandrine Josso en vue d’une agression sexuelle.

“Je ne suis pas tombĂ©e des nues non plus”, a dĂ©clarĂ© la dĂ©putĂ©e EELV sur notre antenne.

Sandrine Rousseau tient notamment Ă  saluer que, dans un contexte oĂč “on remet encore beaucoup en doute la parole des femmes […] pour la premiĂšre fois, on n’a pas remis en doute la parole de Sandrine Josso”.

“Je ne serai pas surprise qu’il y ait de nouvelles rĂ©vĂ©lations”

“D’une certaine maniĂšre, comme c’est quelqu’un qui a du pouvoir et qui est dans la place on a cru sa parole, elle Ă©tait crĂ©dible aux yeux de tout le monde. Mais imaginez que ce soit une collaboratrice ou une voisine, est-ce qu’on l’aurait cru de la mĂȘme maniĂšre?”, a-t-elle poursuivi sur BFMTV.

La stupeur autour de ce sénateur soupçonné d'avoir drogué une députée
La stupeur autour de ce sĂ©nateur soupçonnĂ© d’avoir droguĂ© une dĂ©putĂ©e

Sandrine Rousseau, qui en 2016 avait accusĂ© Denis Baupin – alors vice-prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale – d’agression sexuelle, dĂ©plore “une espĂšce de statu quo” et l’absence de peine d’inĂ©ligibilitĂ© pour les Ă©lus condamnĂ©s pour violences sexuelles.

La dĂ©putĂ©e EELV a Ă©galement indiquĂ© qu’elle “ne serai(t) pas surprise qu’il y ait d’autres victimes” de JoĂ«l Guerriau que Sandrine Josso: “il y a derriĂšre quand mĂȘme quelque chose qui ressemblerait Ă  un mode opĂ©ratoire et Ă©videmment il y a la prĂ©somption d’innocence, mais je ne serai pas surprise que dans les jours qui arrivent il y ait de nouvelles rĂ©vĂ©lations”.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

Bouton retour en haut de la page
Fermer