BFM BOURSE 🔵 Atos : La mĂ©ga-dilution Ă  venir se prĂ©cise pour les actionnaires d’Atos – Shango Media
Finance-FR

BFM BOURSE 🔵 Atos : La mĂ©ga-dilution Ă  venir se prĂ©cise pour les actionnaires d’Atos

(BFM Bourse) – Le groupe de services informatiques, en grande difficultĂ©, a choisi l’offre de reprise du consortium menĂ© par Onepoint. Le titre chute Ă  la Bourse de Paris.

Atos a mis fin ce mardi Ă  un long suspense entourant son avenir. Le conseil d’administration de l’entreprise en difficultĂ© a choisi son repreneur, et il s’agit du consortium menĂ© par Onepoint, la sociĂ©tĂ© de David Layani.

Cette dĂ©cision met donc dĂ©finitivement hors jeu l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, qui Ă©tait aussi en lice pour reprendre Atos.

« Le Conseil d’administration a conclu, sous l’égide de la conciliatrice (Hélène Bourbouloux, NDLR), que la proposition reçue du consortium Onepoint est la mieux orientée en matière d’intérêt social d’Atos, y compris de ses salariés, clients, fournisseurs, créanciers, actionnaires et autres parties prenantes », a indiqué Atos, dans un communiqué.

« Atos travaillera avec le consortium Onepoint pour parvenir Ă  un accord dĂ©finitif de restructuration financière qui sera ensuite mis en Ĺ“uvre par le biais d’une procĂ©dure accĂ©lĂ©rĂ©e dĂ©diĂ©e d’ici juillet 2024 », a ajoutĂ© le groupe informatique.

Une dilution massive

La proposition du consortium Onepoint comprend sous rĂ©serve « d’ajustements finaux », la conversion de 2,9 milliards d’euros de dette existante Ă  convertir en fonds propres, l’apport de 1,5 milliard d’euros de nouveaux fonds sous forme de dette, incluant 300 millions d’euros de garanties bancaires, ainsi qu’une augmentation de capital de 250 millions d’euros.

Ce sauvetage ne va pas ĂŞtre sans consĂ©quences pour les actionnaires existants. Il va se faire au prix d’une dilution massive comme a prĂ©venu le groupe: « La mise en Ĺ“uvre des propositions entraĂ®nera dans tous les cas de figure une dilution massive des actionnaires actuels d’Atos ». La dilution s’Ă©lève Ă  environ 99,9%, selon la documentation mise en ligne par la sociĂ©tĂ©.

« OnePoint Ă©tait considĂ©rĂ© dès le dĂ©but comme le mieux disant et Ă©tait parvenu Ă  amender son offre initiale pour obtenir l’aval d’une grande partie des crĂ©anciers, cela ne change rien au sort des actionnaires actuels qui devraient ĂŞtre massivement diluĂ©s dans la restructuration financière », regrette Invest Securities dans une note publiĂ©e ce mardi matin. Dans une prĂ©cĂ©dente note, le bureau d’Ă©tudes s’attendait en première estimation Ă  ce que le nombre d’actions en circulation passe de 112 millions Ă  84 milliards, après l’opĂ©ration.

A la Bourse de Paris, le titre dĂ©croche de 12% pour se maintenir pĂ©niblement au-dessus de l’euro symbolique avant une restructuration très dilutive pour les actionnaires.

Sabrina Sadgui – ©2024 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ATOS en temps
réel :


Bouton retour en haut de la page
Fermer