20 MINUTES 🔵 Pourquoi le 17 juillet peut ĂŞtre une date clef pour un nouveau gouvernement – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Pourquoi le 17 juillet peut être une date clef pour un nouveau gouvernement

Les ministres qui ont des ambitions parlementaires regardent leur montre. Pour eux, il faut que le mercredi 17 juillet, la dĂ©mission du gouvernement soit effective. Emmanuel Macron a refusĂ© celle de Gabriel Attal « pour le moment Â», afin d’« assurer la stabilitĂ© du pays Â». Pourquoi le 17 ? Car jeudi 18, se tiendra l’élection de la ou du prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, de mĂŞme que la dĂ©signation des prĂ©sidents de groupes.

Le Parisien prête à Gabriel Attal, Gérald Darmanin ou Aurore Bergé un intérêt pour une fonction dans l’Hémicycle. Or tant qu’ils sont Premier ministre, ministre de l’Intérieur ou ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, ils ne peuvent y prétendre ni voter. Et leurs suppléants ou suppléantes ne peuvent pas leur succéder avant un mois.

Des postes en pagaille Ă  attribuer

Le 19 juillet, il sera temps d’élire les six vice-prĂ©sidents de l’HĂ©micycle ainsi que les douze secrĂ©taires. Seront Ă©galement dĂ©signĂ©s les trois questeurs en charge des finances de l’institution. « Ils forment le Bureau, la plus haute instance de l’AssemblĂ©e nationale Â», rappelle France 24.

L’élection des prĂ©sidents des huit commissions permanentes (finance, affaires culturelles, Ă©conomiques, Ă©trangères, sociales, dĂ©fense nationale, dĂ©veloppement durable et lois) est prĂ©vue le 20 juillet. Les sièges en commission sont rĂ©partis proportionnellement aux effectifs de chaque groupe parlementaire. Et le poste de prĂ©sident de la commission des finances Ă©choit normalement Ă  un Ă©lu de l’opposition. Entre 2022 et 2024, c’était Eric Coquerel (LFI). Mais qui est l’opposition aujourd’hui Ă  l’AssemblĂ©e nationale ?

Bouton retour en haut de la page
Fermer