20 MINUTES 🔵 Les liaisons dangereuses de Mohamed Amra avec le narcotrafic marseillais – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Les liaisons dangereuses de Mohamed Amra avec le narcotrafic marseillais

De la Normandie Ă  Marseille, dans le crime, il n’y a qu’un pas. Un pas franchit par Mohammed Amra, dit « La Mouche Â», depuis sa sanglante Ă©vasion organisĂ©e au pĂ©age d’Incarville, dans l’Eure. L’homme âgĂ© de 30 ans est notamment mis en examen Ă  Marseille depuis le 26 septembre 2023 pour un dossier d’assassinat sur fond de trafic de stupĂ©fiants. Selon La Provence, il s’agit d’un « barbecue Â» commis dans la nuit du 16 au 17 juin 2022, dans lequel Mohamed Amra serait le commanditaire bien qu’il fĂ»t alors incarcĂ©rĂ© Ă  Paris depuis six mois.

Cette nuit-lĂ , les policiers marseillais retrouvaient le cadavre calcinĂ© d’un homme dans le coffre d’une Kangoo ainsi dĂ©truit et abandonnĂ© sur la commune du Rove, juste Ă  cĂ´tĂ© des quartiers Nord de Marseille. La victime est presque Ă©tonnante : elle vient de Dreux (Eure-et-Loir), a menti Ă  sa femme, qui a signalĂ© sa disparition, prĂ©textant l’achat d’une voiture Ă  Marseille pour en rĂ©alitĂ© y livrer, ou plutĂ´t s’y faire « carotter Â», 100 kg de cannabis et y ĂŞtre payĂ© d’un plomb dans la tĂŞte, selon une idĂ©e de Mohamed Amra, soupçonnent les enquĂŞteurs.

A l’époque, il s’agit alors d’un « narchomicide Â» de plus dans un Ă©tĂ© et une annĂ©e 2022 dĂ©jĂ  sanglante Ă  Marseille – 31 morts – marquĂ©e notamment par un conflit entre la bande « des Blacks Â» et l’équipe des « Oliviers A Â», nom et lettre d’un bloc situĂ© dans la citĂ© Ă©ponyme. Mais que vient faire Mohamed Amra, connu jusqu’alors essentiellement pour un braquage et des vols avec effractions commis près d’Evreux, dans la narco-cuisine marseillaise ?

Faire de l’argent avec des narcotrafiquants marseillais

« Le nom de Mohamed Amra n’était jamais alors trop sorti, se souvient Denis Trossero, auteur en dĂ©but d’annĂ©e de Règlements de comptes Ă  Marseille et ancien chef police-justice Ă  La Provence. Mais comme de plus en plus de jeunes viennent « jobber » Ă  Marseille depuis d’autres villes de France, certains un peu plus haut dans le spectre du banditisme peuvent penser pouvoir venir faire de l’argent avec des narcotrafiquants marseillais Â», poursuit-il. Aussi, selon Le Parisien, Mohamed Amra avait attirĂ© l’attention des enquĂŞteurs de l’Ofast pour un trafic supposĂ© de cocaĂŻne entre les Antilles et la mĂ©tropole et est soupçonnĂ© d’être impliquĂ© dans une tentative d’assassinat d’un Français en Espagne commise en juillet 2023.

MalgrĂ© ces soupçons qui dressent non plus le portrait d’un braqueur-cambrioleur mais d’un criminel de haut vol, « La Mouche Â» Ă©tait parvenue Ă  rester relativement hors des radars – du moins un temps. L’enquĂŞte dĂ©coulant de l’assassinat du jeune homme descendu de Dreux, menait Ă  Ă©tablir un lien entre Mohamed Amra et le clan « des Blacks Â».

Seize interpellations et deux tonnes de cannabis saisies

Il s’en suivait, selon La Provence, « de multiples interpellations menĂ©e jusqu’en Espagne, dans les rangs des « Blacks » Â». Vraisemblablement lors d’une opĂ©ration rĂ©alisĂ©e dĂ©but juin 2023 par les enquĂŞteurs marseillais ayant conduit Ă  l’interpellation de seize suspects, dont un Ă  Malaga, et la saisie de deux tonnes de cannabis et d’1,5 kg de cocaĂŻne.

En septembre 2023, alors incarcĂ©rĂ© aux Beaumettes, Mohamed Amra Ă©tait extrait de sa cellule pour ĂŞtre entendu par un enquĂŞteur marseillais puis Ă©tait mis en examen pour complicitĂ© d’enlèvement et d’assassinat. Si sa culpabilitĂ© reste Ă  prouver, il apparaĂ®t toutefois certains que l’homme le plus recherchĂ© de France disposait de connexion avec le grand banditisme, de celui qui a les moyens matĂ©riels, financiers et logistiques pour conduire une attaque de fourgon d’agents de la pĂ©nitentiaire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer