20 MINUTES 🔵 Le tarif saisonnier de l’eau prĂ©vu Ă  Toulouse est-il vraiment Ă©quitable ? – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Le tarif saisonnier de l’eau prévu à Toulouse est-il vraiment équitable ?

MĂ©nager la Garonne quand elle en a le plus besoin. Lorsque en Ă©tĂ© ou au dĂ©but de l’automne, en pĂ©riode de sĂ©cheresse, elle dĂ©voile ses galets tant son niveau est alarmant et qu’il faut vider les barrages pyrĂ©nĂ©ens pour la maintenir « sous perfusion Â». C’est le principe de la « tarification saisonnière de l’eau Â» dont l’entrĂ©e en vigueur est prĂ©vue le 1er juin dans les 37 communes de Toulouse mĂ©tropole, si elle est adoptĂ©e ce jeudi en conseil mĂ©tropolitain.

Pourquoi ce changement ?

L’annonce de cette mesure a Ă©tĂ© faite le 1er dĂ©cembre 2023 par Jean-Luc Moudenc (divers droite) et le maire de la Ville rose et prĂ©sident de la mĂ©tropole. « Sans impacter la facture payĂ©e sur toute l’annĂ©e par les usagers, il s’agit de moduler le prix pour inciter Ă  une consommation adaptĂ©e Ă  la saison et prĂ©server la ressource : moins cher l’hiver, quand l’eau ne manque pas, plus cher au plus fort de l’étĂ© quand l’eau devient rare Â», avait alors expliquĂ© l’édile sur les rĂ©seaux sociaux. Il suivait en cela l’avis rendu en novembre 2023 par le Conseil Ă©conomique et social environnemental (Cese) qui tranchait pour un « tarif saisonnier Â» au dĂ©triment d’un « tarif progressif Â» qui consiste Ă  faire payer le mètre cube plus cher aux plus gros consommateurs. Cette dernière solution serait idĂ©ale, mais elle est utopique dans un pays oĂą la moitiĂ© des foyers ne sont pas Ă©quipĂ©s d’un compteur d’eau individuel. Ce taux grimpe Ă  70 % dans la mĂ©tropole toulousaine.

Quels sont les tarifs retenus ?

En 2023, sur la base d’une consommation de 120 m3 par an pour un foyer de trois personnes et d’un abonnement classique, les Toulousains ont payĂ© 3,34 euros TTC le mètre cube. Devenu saisonnier, le tarif doit augmenter de 42 % du 1er juin au 31 octobre et baisser de 30 % les sept autres mois de l’annĂ©e. Selon les calculs de la collectivitĂ©, Ă  consommation constante pour le foyer de trois personnes, la nouveautĂ© va se traduire Ă  la marge par une minuscule augmentation de « 60 centimes Â» de la facture annuelle moyenne d’environ 400 euros. Tandis que pour une famille qui a une piscine et un jardin, elle pourrait grimper de 83 euros pour passer Ă  904 euros.

Pourquoi la date du 1er juin fait tiquer ?

Pourtant favorables Ă  « une tarification solidaire et environnementale Â», les Ă©lus du groupe d’opposition MĂ©tropole Ă©cologiste vont tenter ce jeudi de faire adopter un vĹ“u dĂ©calant la mesure au 1er janvier 2025. Car estiment-ils, « en faisant commencer la mesure au 1er juin, tous les abonnĂ©s de la mĂ©tropole vont payer plus cher l’eau en 2024 Â».

« De façon linĂ©aire, en commençant en janvier pour une mĂŞme consommation, ils auraient payĂ© pareil. Mais en commençant en juin, ils paieront au tarif normal les cinq premiers mois, puis au tarif augmentĂ© les cinq mois suivants et au tarif baissĂ© seulement les deux derniers Â», explique Sophie Boubidi, Ă©lue Ă©cologiste de Colomiers. Selon ses calculs, cela reprĂ©sentera une hausse automatique de la facture 2024 de 13 % en 2024, ce que ne dĂ©ment pas l’exĂ©cutif.

Ce bonus est estimĂ© Ă  12 millions d’euros. « Mais ce sera ponctuel, ça ne se reproduira pas en 2025 Â», relativise Robert Medina, le vice-prĂ©sident de la mĂ©tropole en charge de l’eau et de l’assainissement. « Et mĂŞme avec cela, l’eau sera moins chère Ă  Toulouse que dans la plupart des grandes mĂ©tropoles. Â»

Jean-Luc Moudenc dĂ©fend une politique « volontariste Â» plutĂ´t que « l’immobilisme Â», Ă  l’orĂ©e d’un Ă©tĂ© qui s’annonce compliquĂ© puisque le manque d’enneigement dans les PyrĂ©nĂ©es a empĂŞchĂ© les barrages de suffisamment se recharger. « Nous pensons qu’il y a des comportements qui vont changer Â», dit-il.

Quels effets pour le dĂ©lĂ©gataire Veolia ?

Pour Veolia, le dĂ©lĂ©gataire de l’eau, l’opĂ©ration sera blanche. En effet, cette tarification saisonnière n’étant pas prĂ©vue au contrat signĂ© en 2020, la collectivitĂ© devra compenser les Ă©ventuels effets financiers induits. Pour les Ă©cologistes, la cagnotte de 12 millions d’euros pourra alors servir de fonds de compensation, mĂŞme si la majoritĂ© estime que ce ne sera pas nĂ©cessaire. Quoi qu’il en soit, si les Toulousains se montrent globalement plus Ă©conomes en eau, la Garonne y gagnera mais Veolia ne perdra rien.

Bouton retour en haut de la page
Fermer