20 MINUTES 🔵 Le père de l’enfant qui s’est dĂ©fenestrĂ© Ă  Paris a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Le père de l’enfant qui s’est défenestré à Paris a été placé en garde à vue

Le père de l’enfant de 12 ans qui s’est dĂ©fenestrĂ© mi-mars dans le 15e arrondissement de Paris a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue, sous le statut de tĂ©moin assistĂ©, indique le parquet de Paris Ă  20 Minutes, confirmant une information du Parisien. Une information judiciaire est ouverte.

Le père « a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue Ă  la brigade de protection des mineurs le 2 avril 2024. Le parquet des mineurs de Paris a ouvert le 3 avril 2024 une information judiciaire pour violences habituelles sur mineur ayant entraĂ®nĂ© la mort sans intention de la donner. L’homme a Ă©tĂ© placĂ© sous statut de tĂ©moin assistĂ© par le magistrat instructeur Â», indique prĂ©cisĂ©ment le parquet.

Le tĂ©moin assistĂ© est une personne mise en cause dans une information judiciaire, que le juge d’instruction n’a pas mise en examen. Cela veut dire qu’il n’y avait pas d’indices « graves ou concordants Â» pour le mettre en examen.

Lettre d’adieu

L’enfant a chuté depuis le logement de ses parents, situé au troisième étage d’un immeuble du boulevard Garibaldi. Appelés sur place, les pompiers n’ont pu que constater la mort du garçon à leur arrivée. D’après les premiers éléments de l’enquête, le geste de l’enfant aurait succédé à une dispute avec son père, laissant penser à un suicide. Il aurait de plus laissé une lettre faisant office d’adieu.

Les violences habituelles sur un mineur de moins quinze ans sont punies de trente ans de réclusion criminelle lorsqu’elles ont entraîné la mort de la victime. En France, le suicide forcé, c’est-à-dire une forme de harcèlement moral conduisant au suicide de la victime, n’est reconnu qu’au sein du couple.

Bouton retour en haut de la page
Fermer