20 MINUTES 🔵 Glucksmann quitte TikTok car il refuse d’y « faire le mariole » – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Glucksmann quitte TikTok car il refuse d’y « faire le mariole »

RaphaĂ«l Glucksmann ne veut plus entendre parler de TikTok. La tĂŞte de liste PS-Place publique aux europĂ©ennes a affirmĂ© mardi sur France 2 avoir quittĂ© le rĂ©seau social, par refus d’y « faire le mariole Â» tout en y dĂ©nonçant les ingĂ©rences Ă©trangères.

Celui qui a présidé une commission sur les ingérences étrangères en Europe, notamment de la Russie et de la Chine, a quitté ce réseau social dont la maison mère est chinoise et sur lequel il avait 80.000 abonnés.

Une application décriée par de nombreux pays

« C’est une question de cohĂ©rence. Ce rĂ©seau social, c’est une pompe (Ă  fric) Ă  donner au service du parti communiste chinois. Donc je ne me voyais pas faire le mariole sur TikTok tout en dĂ©nonçant les ingĂ©rences Ă©trangères Â», a-t-il expliquĂ©.

La plateforme de vidéos courtes, très populaire auprès des jeunes, est accusée par ses détracteurs de donner accès aux autorités chinoises à des données d’utilisateurs du monde entier, ce que l’application dément fermement. Les Etats-Unis, le Canada, l’Union européenne et le Royaume-Uni ont interdit l’application sur les appareils gouvernementaux.

RaphaĂ«l Glucksmann a par ailleurs estimĂ© que « oui, il y aura des ingĂ©rences Â» Ă©trangères pendant la campagne des Ă©lections europĂ©ennes, et elles « favoriseront ceux qui servent les intĂ©rĂŞts politiques de Poutine, c’est-Ă -dire les extrĂŞmes droites europĂ©ennes Â». Ce ne sera « pas nĂ©cessairement le jour du vote Â», mais avec « la montĂ©e de sujets polarisants de manière artificielle, visant Ă  favoriser les extrĂŞmes Â», a-t-il alertĂ©, rappelant que « l’entreprise de Vladimir Poutine Â», chef du Kremlin, Ă©tait « la dĂ©stabilisation de nos dĂ©mocraties Â».

Bouton retour en haut de la page
Fermer