20 MINUTES 🔵 D’oĂą vient le plaisir dans les pratiques « BDSM » ? – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 D’où vient le plaisir dans les pratiques « BDSM » ?

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Ă€ l’occasion de la Saint-Valentin, 20 Minutes se consacre au plaisir sous toutes ses formes. Oui, on parle de sexualitĂ©, mais aussi de plaisirs gustatif, olfactif ou sportif. Dans notre podcast « Minute Papillon ! Â», nous vous proposons une sĂ©rie « 20 Minutes de plaisir Â», soit un podcast par jour, jusqu’au 14 fĂ©vrier, pour dĂ©couvrir des plaisirs liĂ©s au pouvoir Ă©rotique de la voix, aux effets des drogues, aux fromages fleuris ou aux petites verges…

Pour ce cinquième Ă©pisode de notre sĂ©rie, intĂ©ressons-nous aux pratiques Ă©rotiques regroupĂ©es sous l’acronyme « BDSM Â» : « Bondage, Discipline, Domination, Soumission, Sadomasochisme Â». Ces pratiques sont très larges, comme apprĂ©cier d’être attachĂ©, giflĂ© ou fessĂ©, mais aussi ĂŞtre Ă©mu par des chevilles fines, des petites culottes ou des longues tresses… Longtemps pathologisĂ©es, stigmatisĂ©es, ces pratiques impliquent une forme d’échanges contractuels de pouvoir, consistant Ă  administrer et ou Ă  recevoir de la douleur, ou encore Ă  adopter des rĂ´les de dominants et de soumis.

Des pratiques très diverses

Cet univers oĂą le noir, le latex et le cuir règnent, attire, mĂŞme s’il reste minoritaire. Un Français sur dix a des fantasmes sadomasochistes (SM), selon une enquĂŞte Ipsos pour Psychologie Magazine en 2014. Un tiers des femmes apprĂ©cierait d’être dominĂ©e pendant le sexe, quand une sur quatre aimerait dominer l’autre. Et presque une femme sur deux affirme, dans ce sondage, autant apprĂ©cier ĂŞtre attachĂ©e pendant l’amour, qu’attacher son partenaire.

Les fĂ©tichistes ont leur journĂ©e internationale, le troisième vendredi de janvier, et, Ă  Paris, une « Nuit Dèmonia Â», regroupe depuis 1993 des communautĂ©s fĂ©tichistes française et internationales et « BDSM Â».

L’importance du consentement des participants

Pour cet Ă©pisode sur les plaisirs du « BDSM Â», nous vous reproposons notre entretien avec Flozif, professeure de shibari. Il s’agit d’une pratique Ă©rotique d’origine japonaise qui consiste Ă  attacher son partenaire avec des cordes. Flozif est aussi pratiquante de « BDSM Â». Dans ce podcast, Flozif explique les diffĂ©rentes pratiques du « BDSM Â», et insiste sur l’importance du consentement des partenaires. Elle prodigue aussi des conseils pour celles et ceux qui souhaitent dĂ©couvrir ces « jeux Â», vocable utilisĂ© dans la communautĂ© pour dĂ©signer ces pratiques, qui ne sont pas forcĂ©ment sexuelles.

« Le « BDSM », c’est quelque chose oĂą l’on a besoin d’une initiation, souligne Flozif dans cet entretien. Je ne pense pas que l’on puisse s’improviser dans des pratiques corporelles qui peuvent impliquer des choses Ă  risques. Par contre, que le dĂ©sir soit lĂ  un matin en se rĂ©veillant, et qu’on se dise : « Chouette, on veut pratiquer ! », on va se renseigner, aller voir ce qui est possible, ça, c’est tout Ă  fait possible. Â»

Quelles sont les règles et les limites pour assurer sa sĂ©curitĂ© et celle de son ou ses partenaires ? Quand et comment intervenir dans une pratique « BDSM Â» ? Quels sont les « mots de sĂ©curitĂ© Â», qui peuvent ĂŞtre un geste, si l’on a la bouche entravĂ©e ? ElĂ©ments de rĂ©ponse dans ce podcast.

Retrouvez dès mercredi notre sixième Ă©pisode de notre sĂ©rie podcast « 20 Minutes de plaisir Â». Au programme : Quels sont les plaisirs du baiser ? Bonne Ă©coute !

Bouton retour en haut de la page
Fermer