20 MINUTES 🔵 Comment rĂ©ussir une tomate mozza d’enfer comme Denny Imbroisi – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 Comment réussir une tomate mozza d’enfer comme Denny Imbroisi

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

N’appelez plus cette salade « tomate mozza Â» si vous ne voulez pas faire pleurer Denny Imbrosi. « On n’est pas au kĂ©bab ! Â» Comme tout Italien qui se respecte, le chef du restaurant Ida, Ă  Paris, prĂ©fère l’appeler de son vrai nom, « salade caprese Â», de l’île de Capri, dans la baie de Naples, d’oĂą cette tomate-mozza tire son origine. Capricieuse, la caprese exige les meilleurs produits, qui comme souvent dans la cuisine italienne, ne coĂ»tent pas bien chers. HĂ© non ! Capri ce n’est pas fini…

Deux euros par personne, allez trois Ă  tout casser

Que faut-il pour rĂ©ussir cette salade dont on se rĂ©gale l’étĂ© dès que le thermomètre pointe au-dessus de 25 Â°C ? Quand on a besoin, comme dit Denny, de « tapisser son estomac avec des fibres sans craindre de manger du fromage et du pain derrière. Â» Les fibres, c’est une tomate pour deux, la meilleure possible. Le chef la choisit « Ă  maturation, c’est-Ă -dire juteuse Ă  souhait. Â» Mais ferme aussi, pour en rĂ©ussir la dĂ©coupe en tranches. Denny Imbroisi est formel : il prĂ©fère « la cĹ“ur de bĹ“uf Â» qu’il n’achète qu’en saison, c’est-Ă -dire en Ă©tĂ©, et au marchĂ©, pour la garantie du goĂ»t. Comptez moins d’un euro par personne.

Il faut aussi de la mozza bien sĂ»r, et la encore, la meilleure possible : « de la mozza de bufflonne Â». 125 Ă  140 g pour deux personnes. Comptez encore un euro. Les Ă©ventuels centimes qui restent, c’est pour le petit bouquet de basilic, le poivre, le sel, et quelques cuillères d’huile d’olive extra-vierge pour l’assaisonnement, la meilleure possible une fois encore…

La préparation, plus simple tu meurs

Lavez-la (ou les) tomate et tranchez-la. Assaisonnez-les avec du sel, du poivre et de l’huile d’olive. Tranchez-la (ou les) boule de mozza en tranches de 1 cm d’épaisseur et assaisonnez Ă  votre convenance. Dressez harmonieusement les tranches de tomate et de mozza, puis agrĂ©mentez de feuilles de basilic. Vert, blanc, rouge, c’est toute l’Italie que vous vous apprĂŞtez Ă  dĂ©guster.

Le petit truc en plus

Le truc en plus de Denny, c’est du chou-fleur qu’il a choisi violet pour le contraste et qu’il râpe cru, au dernier moment, sur la préparation.

Le truc en plus de Denny Imbroisi, raper du chou fleur cru au dernier moment
Le truc en plus de Denny Imbroisi, raper du chou fleur cru au dernier moment - S.LEBLANC

Cela apporte Ă  l’assiette un effet parmesan vĂ©gĂ©tal pour un surplus de fraĂ®cheur. Sinon, pour dĂ©guster la mozzarella dans les meilleures conditions, Denny Imbroisi conseille de « la sortir du rĂ©frigĂ©rateur 2 ou 3 heures avant de la servir Â». Le chef est Ă©galement formel sur les tomates. « Ne les conservez pas au rĂ©frigĂ©rateur si vous ne les avez pas achetĂ©es au rayon frais. A moins de vouloir les garder plus d’une semaine. Â» Pour le chef italien, ce conseil vaut pour tous les fruits et lĂ©gumes. Pour le chou-fleur aussi.

Bouton retour en haut de la page
Fermer