20 MINUTES 🔵 A 71 ans, Edwy Plenel annonce son dĂ©part de la direction de « Mediapart » – Shango Media
General-FRNews-FRONT-FR

20 MINUTES 🔵 A 71 ans, Edwy Plenel annonce son départ de la direction de « Mediapart »

Figure de Mediapart, Edwy Plenel a dĂ©cidĂ© d’effectuer « un passage de tĂ©moin Â». Le journaliste a annoncĂ© lundi qu’il allait quitter le 14 mars la direction du mĂ©dia d’investigation en ligne qu’il a cofondĂ©. L’actuel directeur de la publication n’a pas dĂ©voilĂ© le nom de son successeur.

« Je continuerai Ă  Ă©crire pour Mediapart, je continuerai Ă  ĂŞtre prĂ©sent par ma plume mais je ne serai pas le responsable juridique, le patron de l’entreprise Â», a-t-il prĂ©cisĂ© dans l’émission « Affaires sensibles Â» sur France Inter.

Un journal à l’origine de nombreuses affaires

« Le miracle de Mediapart, c’est que l’équipe pour l’essentiel a entre 25 et 45 ans, j’en ai 71. Il est normal que ça vive, indĂ©pendamment de nous Â», a soulignĂ© le journaliste redoutĂ© des dirigeants politiques de tous bords.

Avec son Ă©quipe, il avait lancĂ© l’affaire Cahuzac fin 2012. Sous Nicolas Sarkozy, sa rĂ©daction avait enquĂŞtĂ© sur les relations Ă©troites entre la milliardaire Liliane Bettencourt et des proches du prĂ©sident, s’attirant leurs foudres.

Mediapart est-il un journal donneur de leçons, toujours Ă  l’affĂ»t d’une proie ? « On a une seule boussole, qui est l’intĂ©rĂŞt public. On ne cible pas des camps, des personnes Â», assure son cofondateur, Ă©voquant des champs d’enquĂŞte larges, de l’écologie aux violences sexistes et sexuelles. Le mĂ©dia a ainsi publiĂ© de nombreux articles sur le mouvement #MeToo, dont des tĂ©moignages sur GĂ©rard Depardieu ou plus rĂ©cemment sur GĂ©rard Miller.

La colère de Maïwenn

Un article consacrĂ© en 2021 Ă  l’ex-mari de MaĂŻwenn, le cinĂ©aste Luc Besson accusĂ© de viol par une actrice, avait provoquĂ© la fureur de la rĂ©alisatrice. MaĂŻwenn avait tirĂ© les cheveux d’Edwy Plenel dans un restaurant parisien, dĂ©but 2023. Elle a Ă©tĂ© condamnĂ©e rĂ©cemment Ă  une amende de 400 euros.

Edwy Plenel va partir l’esprit serein : Mediapart est « profitable Â» et « nous n’avons aucun endettement Â». En 2023, « nous avons augmentĂ© notre chiffre d’affaires, augmentĂ© notre rĂ©sultat Â», a-t-il soulignĂ© avant le bilan annuel, le 14 mars aussi. Le mĂ©dia, qu’il a fondĂ© en 2008 avec François Bonnet, Laurent Mauduit et Marie-HĂ©lène SmiĂ©jan, compte 135 salariĂ©s et 220.000 abonnĂ©s. Il s’est protĂ©gĂ© en 2019 de toute « prĂ©dation Â» de son capital : ses parts appartiennent dĂ©sormais Ă  une nouvelle structure non lucrative, le Fonds pour une presse libre, via la SociĂ©tĂ© pour la protection de l’indĂ©pendance de Mediapart.

De la gauche révolutionnaire au Monde

EntrĂ© au quotidien Le Monde en 1980, Edwy Plenel, venu de la gauche rĂ©volutionnaire des annĂ©es 1970, avait commencĂ© sa carrière en 1976 au quotidien Rouge, organe de la Ligue communiste rĂ©volutionnaire (trotskiste). En 1995, après plusieurs postes Ă  responsabilitĂ©, il avait pris la tĂŞte de la rĂ©daction du Monde. Il y avait suscitĂ© des sentiments mitigĂ©s, ses dĂ©tracteurs dĂ©nonçant sa « paranoĂŻa Â» lorsque d’autres soulignaient sa force de travail et de crĂ©ation. Il avait quittĂ© le quotidien en 2004.

Bouton retour en haut de la page
Fermer